Conseil fédéral: et si on parlait de choses sérieuses?

mercredi, 20.09.2017

Fathi Derder

L’élection au Conseil fédéral n’est plus ce qu’elle était. Dans le bon vieux temps, c’était d’un ennui mortel. Une formalité jouée d’avance, et sans enjeux. Une corvée pour les journalistes. Quand j’ai commencé ma carrière à la radio, c’était un anti-événement. Une mission sacrificielle du service public. Puis, Christoph Blocher est arrivé. Suivi de Christian Levrat, et quelques autres. Le Parlement s’est mis à éjecter des Conseillers fédéraux, et les journalistes ont aimé ça. Le Conseil fédéral, comme toute la politique suisse, est devenu un spectacle. Ainsi donc, depuis mardi soir, le Palais fédéral est un gigantesque plateau télé.

On pourrait se féliciter de cette tendance. Y voir l’occasion d’un grand débat démocratique. Or, pendant l’été, on a parlé de passeports. Un non-sujet qui ne fut pas le choix des candidats, mais de l’UDC. Puis, les groupes ont évalué la qualité des candidats PLR, et beaucoup communiqué à ce sujet. Résultat des courses : la gauche les a jugé trop à droite ; la droite les a jugé trop à gauche. Les uns veulent défendre les femmes, les autres le Tessin. Mais personne ne parle de contenu, ni de fond, et… encore moins de la qualité des candidats. Ce serait une grave erreur. L’exposition médiatique est unique : il faut taper sur les défauts de ses adversaires.

Durant la campagne, les groupes parlementaires ne veulent pas choisir le meilleur ministre sur la base de son programme, mais disqualifier le camp adverse pour gagner trois voix aux prochaines élections fédérales. Comme les socialistes qui, dans une formidable lapalissade fédérale, ont dénoncé le libéralisme des candidats. « Tous nuls, parce que tous de droite ». Champagne.

Avant, l’élection au Conseil fédéral était ennuyeuse parce que personne ne disait rien. Aujourd’hui, c’est devenu passionnant parce tout le monde dit n’importe quoi. Pour les prochaines campagnes gouvernementales, trouvons un juste milieu. Au risque de parler de choses sérieuses.n 


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_2017-09-20_mer_01


...