Canton de Zurich: la diversité s'est accentuée

Vendredi, 16 novembre 2018

La finance demeure l’épine dorsale de la place économique zurichoise. Toutefois, celle-ci réussit à se diversifier avec le développement réjouissant d’autres pôles économiques dont les sciences de la vie et les ICT.

L'Agefi consacre son second dossier cantonal à Zurich. Découvrez 10 pages signées par notre journaliste Philippe Rey dans notre édition spéciale de lundi. L’image d’Epinal du canton de Zurich est les banques et les assurances. La finance apparaît toujours comme le poumon de l’économie zurichoise....

Alaïa: du surf au milieu des montagnes

Vendredi, 16 novembre 2018 // Maude Bonvin

L’unique bassin de surf à vagues artificielles en Suisse débarque sur sol valaisan.

La première piscine à vagues pour surfeurs du pays prendra ses quartiers au domaine des Iles à Sion. «Nous avons déposé l’autorisation de construire en mai. Et, chose rare, il n’y a eu aucune opposition. Nous attendons désormais le permis de construire et la fin de l’hiver pour entamer les travaux. Le premier coup de pioche...

Volkswagen compte investir 44 milliards dans la voiture du futur

Vendredi, 16 novembre 2018

Le géant allemand de l'automobile Volkswagen a annoncé vendredi vouloir investir jusqu'à 44 milliards d'euros d'ici fin 2023 dans les voitures électriques et autonomes, ainsi que dans les services à la mobilité et le numérique.

Volkswagen mise sur la voiture du futur en investissant plus de 50 milliards de francs d'ici fin 2023 pour les services à la mobilité et le numérique.

"Le groupe Volkswagen s'est fixé pour objectif dans sa stratégie d'accélérer le rythme des investissements. Nous allons concentrer nos investissements dans les...

Crowdfunding pour handicapés à Nyon

jeudi, 22.09.2016

Le studio de design graphique Sweet Rebels à Nyon, s’est lancé le 1er septembre dans une campagne de financement participatif (crowdfunding sur le web) en collaboration avec la plateforme Fundeego en phase de lancement (fundeego.com).

L.P.

Yves Portenier qui a porté le projet avec Isabel Montserrat.

C’est une démarche courante pour de nombreuses start-up. Mais pas dans ce cas. Sur les huit personnes de l’équipe, quatre sont en situation d’handicap.

L’apprentie graphiste est une réfugiée politique kurde qui a été accueillie depuis cet été.

Le projet a démarré avec une phase pilote à Lavigny, fin septembre 2015. Deux professionnels, Yves Portenier et Isabel Montserrat encadraient alors une dizaine de personnes.

L’activité a débuté en mars et l’association Sweet Rebels a été constituée en mai. «Après plusieurs recherches de financement ou de subventions vaines, nous avons lancé cette campagne de crowdfunding pour financer le lancement et pour assurer la pérennité.

Nous avons démarré avec nos propres ressources, principalement, mais elles arrivent à épuisement. Ce projet novateur demande selon nos estimations, 2 à 3 ans d’activités pour arriver à un équilibre et une autonomie financière», explique Yves Portier.

Au sein de l’équipe créative, chacun apporte des capacités et des talents différents et uniques, qu’il soit en situation de handicap, étudiant en arts graphiques ou qu’il dirige la création artistique. Tous sont créatifs et travaillent sur le mode collectif. Le studio offre des prestations professionnelles en design graphique, toujours pleines de fraîcheur, d’esprit positif et de joie. Ces créations ont un impact social, puisqu’elles permettent l’inclusion sociale et professionnelle dans un métier lié à la création.

Contrairement aux dons classiques, le crowdfunding se base sur un esprit d’échange. Sweet Rebels propose en contrepartie des participations des «crowdfunders», une série d’objets dont le design a été créé par le studio.






 

AGEFI



...