Coronavirus: groupes de 1000 personnes autorisés et distances réduites

vendredi, 19.06.2020

Les mesures de lutte contre le coronavirus seront pour la plupart levées le lundi 22 juin. La distanciation physique passe à 1,5 mètre. Seules les grandes manifestations restent interdites jusqu’à fin août.

MH

Le Conseil fédéral met en consultation le projet d'une loi COVID-19.(Keystone)

Le Conseil fédéral a décidé vendredi de franchir une quatrième étape d’assouplissement dès le 22 juin en levant la plupart des restrictions restantes.

-Les manifestations et les rassemblements jusqu’à 1000 personnes seront à nouveau autorisés, à condition de pouvoir garantir en tout temps le traçage des contacts. Ainsi, les organisateurs devront s’assurer que le nombre maximal de personnes à contacter ne dépasse pas 300, par exemple en divisant l’espace en différents secteurs. Les cantons pourront abaisser ce plafond s’ils le jugent nécessaire.

-Les grandes manifestations de plus de 1000 personnes seront à nouveau autorisées à partir de début septembre, pour autant que la situation épidémiologique ne se détériore pas. Les spectateurs devront aussi y être répartis en différents secteurs.

-A partir du 22 juin, les clients des restaurants pourront à nouveau rester debout et le couvre-feu imposé aux établissements de restauration, aux discothèques et aux boîtes de nuit sera levé.

Port du masque obligatoire dans les manifestations

Le port du masque réduit considérablement le risque de contamination. Dans les transports publics, il est fortement recommandé d’en porter un lorsqu’il n’est pas possible de respecter la distance de sécurité, explique le Conseil fédéral. 

En ce qui concerne les manifestations, il n’y a pas de restriction du nombre de participants, mais le port du masque y est obligatoire.

Plans de protection

Tous les lieux publics doivent en revanche disposer d'un plan de protection. Les mêmes consignes s'appliqueront à tous et il n'y aura plus de modèles élaborés par la Confédération. Il n’y aura plus de règles spécifiques en fonction des entreprises, des manifestations ou des établissements de formation.

Réduction de la distance de sécurité

Compte tenu du faible nombre de nouvelles infections, la distance de sécurité sera réduite de 2 mètres à 1,5 mètre. Elle peut être encore réduite si chacun porte un masque ou qu'il y a une paroi de séparation.

Pour les événements proposant des places assises, par exemple un concert ou une séance de cinéma, il suffira de laisser un siège vide entre deux personnes. Lorsqu’il ne sera pas possible de respecter les distances lors de manifestations, d’événements ou à l’école, il faudra tenir une liste des contacts, afin de pouvoir retracer les personnes potentiellement infectées si un cas positif est détecté.

Fin de la recommandation du télétravail

Dorénavant, il incombera aux employeurs de décider si leurs employés doivent travailler à la maison ou au bureau. La recommandation de travailler à domicile est levée, de même que les consignes de protection des personnes vulnérables. Celles-ci peuvent donc également retourner sur leur lieu de travail.

Les employeurs sont toutefois tenus de prendre les mesures qui s’imposent pour protéger la santé de leurs employés, conformément à la loi sur le travail.

Une loi COVID-19 mise en consultation

Le Conseil fédéral met en consultation le projet d'une loi COVID-19, a-t-il annoncé vendredi. Cette loi fédérale urgente de durée limitée vise à donner une base légale, adoptée par le Parlement, aux mesures arrêtées jusqu'ici dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Le texte, mis en consultation, habilitera le Conseil fédéral à reconduire ou à adapter les mesures qui seront encore nécessaires. Il prévoit que le gouvernement ne fera usage de ses compétences qu'aussi longtemps et dans la mesure où elles seront nécessaires pour gérer l'épidémie de COVID-19. S'il s'avère qu'une mesure n'est plus utile, les dispositions correspondantes seront abrogée.

L'avant-projet comprend treize articles, portant notamment sur les mesures de lutte contre l'épidémie, dans le domaine des étrangers et de l'asile, dans le domaine de la justice et du droit procédural, des mesures en cas d'insolvabilité, dans le domaine des médias et dans le domaine de l'assurance-chômage.

La consultation s'achèvera le 10 juillet 2020. Le délai a été raccourci de trois semaines, afin que le Parlement puisse délibérer du texte lors de la session d'automne.

>>Lire aussi: le Conseil fédéral se prépare à une deuxième vague

>>Lire aussi: Foire aux questions, les nouvelles règles de conduite à adopter dès le 22 juin 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...