FAQ: les nouvelles règles de conduite à adopter dès le 22 juin

vendredi, 19.06.2020

Les mesures de lutte contre le coronavirus seront pour la plupart levées le lundi 22 juin. Mais à quoi faudra-t-il encore faire attention? Réponse sous forme de FAQ.

MH

(Keystone)

1. Le couvre-feu imposé aux restaurants et aux discothèques est-il maintenu ?

Non. Le couvre-feu imposé entre minuit et 6 h du matin pour les restaurants, les discothèques, les boîtes de nuit et les salles de danse sera levé le 22 juin 2020.

2.Quelles seront les mesures de protection à appliquer à partir du 22 juin dans les cinémas et les centres de fitness, par exemple ?

Les règles d’hygiène et de distance restent centrales pour toutes les manifestations et dans tous les établissements. L’hygiène des mains est l’une des mesures de base pour éviter de transmettre les germes. Chacun doit pouvoir se laver ou se désinfecter les mains régulièrement. C’est pourquoi une solution désinfectante devra dorénavant être à disposition partout.

En outre, une distance suffisante entre les personnes doit être maintenue lorsque c’est possible. Si le respect de la distance minimale de 1,5 mètre est impossible en raison du type d’activité, des caractéristiques des lieux ou pour des raisons opérationnelles ou économiques, l’exploitant ou l’organisateur de la manifestation peut prévoir, à la place, des mesures de protection telles que masques, cloisons ou écrans de protection.

Lorsque ni la distance sociale ni les mesures de protection ne peuvent être appliquées, les coordonnées des personnes présentes doivent être saisies afin de permettre un traçage des contacts si une personne est testée positive.

L’exploitant d’un cinéma ou d’un centre de fitness peut donc décider, au vu de la situation particulière, quelles sont les mesures qu’il inscrit dans le plan de protection et met en œuvre dans son établissement.

3. Quelles mesures prévalent dans les restaurants ? Un exploitant peut-il également choisir de quelle manière il entend protéger ses clients, voire renoncer aux mesures de protection ?

L’exploitant doit soit placer les groupes de clients à table de telle sorte que la distance entre les groupes est respectée (les tables sont séparées par au moins 1,5 mètre), soit installer des cloisons. Si la distance ne peut être maintenue pour des raisons d’exploitation ou économiques et l’exploitant doit recueillir les coordonnées d’une personne par groupe de clients.

Pour des raisons de protection des données, la saisie des coordonnées n’est autorisée que si la personne concernée en est informée et que la mesure est justifiée (lorsque les mesures de distance, les cloisons ou même le port du masque ne sont pas possibles). 

4.Dois-je transmettre mes coordonnées ?

Oui. L’ordonnance sur la situation particulière est contraignante en ce sens. Les listes de coordonnées sont des instruments importants. S’il s’avère ultérieurement que quelqu’un a eu un contact rapproché et non protégé avec une personne malade, il en est informé et placé en quarantaine. L’accès à certains événements et établissements n’est autorisé qu’aux personnes qui laissent leurs coordonnées sur place.

5.Dans le bus ou le train, je ne peux pas respecter la règle de distance aux heures de pointe. Quelles règles s’appliquent ?

La distance de 1,5 mètre ne peut souvent pas être respectée aux heures de pointe. Les voyageurs sont fortement encouragés à avoir un masque sur soi et à le porter. Tous les voyageurs doivent en permanence avoir un masque sur eux. Cela vaut aussi dans les moyens de transports touristiques tels que les trains de montagne. Une telle obligation sera réexaminée si le nombre de cas devait augmenter. Pour des raisons d’organisation et étant donné le flux de passagers, tenir des listes de coordonnées dans les bus ou les trains n’est ni possible ni pertinent.

6.Je prévois une fête privée avec de nombreux invités. À quoi dois-je faire attention ?

Lors de manifestations privées telles que des fêtes de famille ou des anniversaires, la responsabilité individuelle prévaut ; il ne faut pas élaborer et mettre en œuvre un plan de protection.

Il est important que l’hôte connaisse ses invités et sache comment les joindre si une personne constituerait un éventuel cas positif.

Les activités associatives avec un cercle de membres ou avec des personnes nommément connues, par exemple dans le local de l’association sont considérées comme des manifestations privées. Les activités associatives accessibles au public ou les événements associatifs dans des institutions accessibles au public comme les musées suivent cependant les règles usuelles.

La limite de 300 contacts par personne afin de pouvoir procéder à un traçage des contacts est ici également valable.

7. Quelles sont les règles applicables sur le lieu de travail ?

Les recommandations en matière de télétravail sont levées. Sur le lieu de travail, l’employeur a un devoir légal de sollicitude envers ses employés ; il doit donc garantir la protection des travailleurs. La priorité est donnée aux mesures de distance, d’hygiène des mains et de nettoyage. Si la distance minimale ne peut pas être respectée, des mesures conformes au principe STOP doivent être prises (p. ex. séparation physique, équipes séparées ou port du masque).

8.Les manifestations de plus de 300 personnes sont-elles de nouveau autorisées ?

Dès les 22 juin 2020, le nombre maximal de personnes dans les manifestations passe de 300 à 1000. Si une séparation nette des groupes de personnes (p. ex. sportifs et spectateurs) est possible, la limite supérieure s’applique aux groupes de personnes ; par exemple, il peut y avoir 1000 sportifs et 1000 spectateurs, mais non 800 sportifs et 1200 spectateurs. L’organisateur de la manifestation doit être en mesure de limiter le nombre de personnes à contacter en cas de traçage des contacts à 300 au maximum. Cela peut se faire en séparant les secteurs et les flux de personnes ainsi que par le biais des réservations de places assises. Les manifestations qui ne permettent pas de limiter le nombre de personnes de contact à 300 au maximum restent interdites.

9. Le 1er août aura-t-il lieu?

Si de telles mesures organisationnelles sont mises en œuvre, les manifestations du 1er août sont également envisageables. Les cantons peuvent décider de faire des exceptions, dans le sens d’un assouplissement ou d’un durcissement.

10. Se serrer la main, se faire la bise ou prendre un ami dans ses bras : quand cela sera-t-il à nouveau possible ?

Cela est difficile à prévoir. Les contacts physiques avec des personnes qui ne font pas partie du même ménage doivent toujours être évités. Une levée totale des mesures de distance et de protection ainsi que des listes de coordonnées et des plans de protection adaptés ne sera probablement pas envisageable avant un certain temps. Elle ne sera indiquée que lorsque la situation épidémiologique se stabilisera à un niveau très bas sur le long terme ou lorsqu’un traitement ou un vaccin contre le COVID-19 sera disponible pour la population suisse.

>>Lire aussi: Retour à la quasi-normalité et simplification des règles de protection





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...