Les Britanniques devraient pouvoir continuer à travailler en Suisse

mercredi, 14.08.2019

Le Conseil fédéral a mis en consultation mercredi jusqu'au 21 novembre un accord temporaire avec le Royaume-Uni relatif à l'accès au marché du travail.

Jusqu'à 3500 travailleurs pourront être recrutés au Royaume-Uni.(Keystone)

Les Britanniques devraient pouvoir continuer à travailler en Suisse et les Helvètes au Royaume-Uni même en cas de Brexit désordonné. Le Conseil fédéral a mis en consultation mercredi jusqu'au 21 novembre un accord temporaire avec le Royaume-Uni relatif à l'accès au marché du travail.

Le texte a été signé le 10 juillet par la cheffe du Département de justice et police, Karin Keller-Sutter. Il n'entrera en vigueur qu'en cas de sortie sans accord du Royaume-Uni de l'UE.
L'accord permettra d'atténuer le passage soudain du régime de la libre circulation des personnes à la réglementation applicable aux Etats tiers. Il garantira aussi la sécurité du droit et de planification pour l'économie suisse.

Sa validité est en principe limitée au 31 décembre 2020. En revanche, en cas de Brexit ordonné, l'accord sur la libre circulation des personnes entre la Suisse et l'UE continuera de s'appliquer.

Pour éviter aux Britanniques de se retrouver assimilés en Suisse à des ressortissants de pays tiers, l'accord prévoit des contingents distincts pour les ressortissants britanniques. Jusqu'à 3500 travailleurs pourront être recrutés au Royaume-Uni: 2100 au moyen d'une autorisation de séjour et 1400 via un permis de courte durée. Le Conseil fédéral conservera la possibilité de déterminer de manière autonome la taille et la nature des contingents.

Suisses au Royaume-Uni

De leur côté, les citoyens suisses pourront résider jusqu'à trois mois au Royaume-Uni sans titre de séjour. S'ils désirent rester plus longtemps, ils devront s'enregistrer pour obtenir un titre de séjour de trois ans.

Sur les plans économique, politique et migratoire,le Royaume-Uni est un partenaire important de la Suisse, avec lequel il est essentiel de maintenir des relations étroites, stables et prévisibles. Environ 43'000 ressortissants britanniques séjournaient en Suisse fin 2018. À l'inverse, quelque 34'500 ressortissants suisses vivent actuellement au Royaume-Uni.

La Suisse et la Grande-Bretagne ont approfondi leur collaboration dans plusieurs domaines, notamment la lutte contre le terrorisme et la criminalité. Ils continueront aussi leurs échanges commerciaux.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...