Coronavirus: ralentir plutôt que confiner la Suisse

jeudi, 22.10.2020

La situation épidémiologique en Suisse est sérieuse, a souligné jeudi le ministre de la santé Alain Berset. Le gouvernement consultera au cours des prochains jours les cantons, en vue des annonces prévues mercredi. Un confinement n'est toutefois pas souhaité, selon Lukas Engelberger, président de la Conférence des directeurs cantonaux.

D'autres mesures seront nécessaires, a averti le conseiller fédéral Alain Berset lors d'une conférence de presse.(Keystone)

Les cantons doivent renforcer leurs mesures contre le coronavirus. C'est impératif au vu de la dégradation marquante de la situation épidémiologique, ont martelé jeudi le ministre de la santé Alain Berset et le président des directeurs cantonaux de la santé.

Il s'agit de rendre obligatoire le port du masque au travail, imposer des restrictions sur les rassemblements dans l'espace public, mieux régler les activités de loisirs et sportives ainsi qu'imposer des mesures plus strictes à la restauration, a déclaré devant la presse à Berne le président de la Conférence des directeurs cantonaux (CDS) de la santé, Lukas Engelberger.

Le Valais a pris des décisions drastiques. D'autres cantons suivront, a-t-il ajouté, car la situation est "très grave". Signe de l'aggravation de la situation, certains cantons sont à la limite de leurs capacités en hôpital, a précisé le conseiller d'Etat bâlois.

"Toute la situation évolue vers du moins bon", a renchéri le conseiller fédéral Alain Berset. Cantons et gouvernement ont déjà pris de nombreuses mesures. D'autres seront toutefois nécessaires, a averti le conseiller fédéral.

Eviter un confinement

Le gouvernement consultera au cours des prochains jours les cantons, en vue des annonces prévues mercredi prochain. Les mesures concernent notamment les rassemblements, les établissements publics et les manifestations."Nous sommes tous d'accord qu'il faut ralentir la pandémie et retrouver le contrôle de la situation. Mais cela ne doit pas passer par un confinement. Personne n'en veut", selon M. Engelberger. L'économie, l'éducation et la vie sociale doivent se poursuivre. Il faut par contre renoncer à certains contacts."Nous n'avons pas le temps de voir si les mesures portent leurs fruits. Le risque augmente chaque jour qu'il faille prendre des mesures qui restreignent fortement les libertés individuelles".

Prise en charge des coûts

A la question de savoir qui prendrait en charge les coûts, le président de la CDS a précisé que les cantons ne sont pas prêts à assumer l'ensemble des dommages causés par le Covid. Il faudra discuter des questions financières.Mais il a souligné que les cantons étaient déterminés à prendre toutes les mesures qui s'imposaient, y compris des mesures économiquement difficiles.

Le ministre de la santé Alain Berset a assuré que le Conseil fédéral allait étudier les demandes des cantons de Suisse occidentale dans les meilleurs délais. Mais il est clair que certains domaines, comme les opérations électives, sont du ressort des cantons et non de la Confédération, a-t-il précisé.

Tests rapides

Questionné sur les tests rapides, Alain Berset a précisé que les résultats sont bons. Ils pourront bientôt être utilisés. Ils ne serviront toutefois que dans le cadre du suivi de la pandémie. Il n'est pas question de tester des gens à la frontière ou dans des entreprises en particulier.
Le Conseil fédéral ne veut toutefois pas agir à l'aveugle. Une consultation est nécessaire.
Le président de la CDS a assuré de son côté que les cantons continueraient d'assurer le traçage des contacts. C'est une nécessité.

Jeudi, l'Allemagne a placé toute la Suisse sur sa liste des pays à risque pour le coronavirus. Plusieurs cantons avaient jusqu'ici été placés sur la liste des zones à risque. Un premier avertissement avait été lancé le 9 septembre concernant Vaud et Genève. La liste a ensuite été complétée. La semaine passée, elle comptait au total dix cantons.

>> Lire aussi: Alain Berset: «Si les mesures sanitaires étaient respectées par tous, nous pourrions aborder la saison d’hiver avec une grande sérénité»

>>Lire aussi: les cantons renforcent leurs mesures pour stopper la seconde vague





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...