Wilmar: baisse du bénéfice net trimestriel

jeudi, 10.05.2018

Wilmar, le géant singapourien des matières premières agricoles, est prudemment optimiste sur les performances pour l'année.

Wilmar: baisse du bénéfice net trimestriel, mais rebond des ventes.

Le géant singapourien des matières premières agricoles Wilmar a vu son bénéfice net continuer de reculer au premier trimestre 2018, de 40,6%, toujours en raison de difficultés dans les huiles tropicales et le sucre mais les ventes ont rebondi.

Le profit net est ressorti à 203,3 millions de dollars sur les trois premiers mois de l'année pour un chiffre d'affaires en hausse sur un an de 5,7% à 11,2 milliards de dollars.

Sans donner de prévisions chiffrées, le PDG du groupe, Kuok Khoon Hong s'est montré "prudemment optimiste que la performance sera satisfaisante sur le reste de l'année".

A ses yeux, la perspective que la Chine impose des droits de douanes sur les importations américaines de soja va rendre instables les cours du soja dans les trimestres à venir.

Et "même si l'activité de concassage d'oléagineux ne sera pas affectée à court terme, un affrontement prolongé entre Chine et Etats-Unis pourrait avoir un impact sur l'utilisation des usines de broyage".

"Cependant, nous prévoyons que tout effet négatif sera compensé par une amélioration des performances de nos activités de production de farine et de riz", a estimé le dirigeant, anticipant aussi "une amélioration des rendements" et un redressement des activités aval, notamment dans les huiles tropicales.

Le groupe a expliqué la contraction de ses profits au premier trimestre par "un environnement difficile dans les huiles tropicales et des pertes saisonnières dans l'activité sucrière".

Dans les huiles tropicales, le bénéfice avant impôt s'est contracté de près de 35% à 101,7 millions de dollars sur un an. Car, en dépit d'une hausse du rendement des plantations et des volumes, le résultat a été pénalisé par la baisse des cours de l'huile de palme et de faibles marges.

L'activité sucrière a subi une perte avant impôt de 39 millions de dollars (après déjà -34,5 millions un an plus tôt), en raison notamment d'une baisse des volumes de vente de 12% à 2,2 millions de tonnes au premier trimestre.

Mais le groupe prévoit une hausse de ses ventes en Australie, fruit d'une nouvelle campagne de marketing lancée en 2017.

A l'inverse, le chiffre d'affaires a progressé dans les céréales et oléagineux, à la faveur d'une hausse des volumes broyés (+24% à 8,9 millions de tonnes) et d'une augmentation de la consommation liée à des festivités plus tardives pour le Printemps chinois en 2018. Le secteur a dégagé un bénéfice avant impôt de 172,6 millions, en baisse de 17% sur un an.

Le groupe n'a pas évoqué dans son communiqué la cotation prévue de ses activités chinoises. En février, lors de la publication de ses résultats annuels, il s'était montré prudent, indiquant n'avoir "aucune certitude" sur la date de cette introduction en Bourse.

Wilmar, fondé en 1991 à Singapour, possède plus de 500 usines et distribue ses produits dans 50 pays dont la Chine, l'Inde, l'Indonésie. Le groupe emploie 90.000 personnes. (awp)





 
 


Concours

...