Le chef de cabinet de Pierre Maudet quitte ses fonctions

jeudi, 14.06.2018

Patrick Baud-Lavigne, chef de cabinet de Pierre Maudet, ne souhaite pas rempiler pour une seconde législature.

Impliqué dans l'affaire du voyage privé du conseiller d'Etat à Abou Dhabi, Patrick Baud-Lavigne (à gauche) nie tout lien avec ce dossier dans sa décision. (keystone)

Le chef de cabinet du président du gouvernement genevois Pierre Maudet quitte des fonctions. Impliqué dans l'affaire du voyage privé du conseiller d'Etat à Abou Dhabi, Patrick Baud-Lavigne nie tout lien avec ce dossier dans cette décision.

"C'est ce qui avait été prévu", a dit mercredi soir à l'ats l'intéressé, confirmant l'information de plusieurs médias. Le contrat de M. Baud-Lavigne arrive à échéance un mois après la fin de la législature. Il dit avoir exprimé depuis longtemps le souhait de ne pas rempiler.

Après quatre ans, ce socialiste, qui ne veut pas s'exprimer sur l'affaire liée à Abou Dhabi, sera remplacé par une camarade de parti Nadia Méric, secrétaire générale du PS genevois jusqu'à mardi soir. Il a affirmé avoir "quelques pistes" pour son avenir. Selon des sources convergentes, il devrait rejoindre les Ports-Francs.

Pierre Maudet, tout juste nommé à la présidence du Conseil d'Etat, avait reconnu n'avoir pas payé lui-même un voyage controversé à Abou Dhabi. Il s'était rendu il y a un peu moins de trois ans avec sa famille et son chef de cabinet ainsi qu'un entrepreneur genevois pour assister au Grand Prix de Formule 1.

La facture a été réglée par un entrepreneur libanais, qui était le contact sur place de l'organisateur du voyage. Elle pourrait s'élever à plusieurs dizaines de milliers de francs.
Suite à cette affaire, des questions avaient été soulevées sur de possibles contreparties liées au mandat de M. Baud-Lavigne au sein du conseil d'administration de l'Aéroport de Genève. Mais les dirigeants de l'institution ont rejeté toute possibilité que le chef de cabinet ait pu interférer dans l'attribution d'un contrat. (ats)





 

 
 


...