Electriciens: pas de semaine de 44 heures

dimanche, 20.05.2018

les patrons ont décidé de retirer leur projet de semaine de 44 heures suite à la manifestation des électriciens à Zurich.

Plus de 400 électriciens venus de toute la Suisse ont manifesté samedi après-midi à Zurich. (Keystone)

Plus de 400 électriciens venus de toute la Suisse ont manifesté samedi après-midi à Zurich. Leur mobilisation inédite dans la branche a débouché sur une première victoire: les patrons ont en effet décidé de retirer leur projet de semaine de 44 heures.

Les installateurs en électricité sont plus que jamais déterminés à obtenir gain de cause pour leurs autres revendications en vue de l'amélioration de leurs salaires et conditions de travail, écrivent les syndicats Unia et Syna dans un communiqué conjoint.

Venus de tout le pays, les manifestants se sont rassemblés à proximité de la gare de Zurich pour défiler jusqu'au siège de l'Union suisse des installateurs électriciens (USIE). Ils y ont déposé une pétition munie de 4474 signatures demandant des améliorations substantielles de leurs conditions de travail et de salaire dans le cadre du renouvellement de leur convention collective de travail (CCT) qui a lieu cette année.

Les représentants de l'USIE ont finalement retiré leur projet d'augmentation du temps de travail à 44 heures par semaine au lieu de 40 actuellement. "Cette première victoire encourageante montre que la mobilisation paye. Nous voulons maintenant nous faire entendre sur nos autres revendications. Elles sont incontournables pour garantir un avenir aux professionnels de la branche électrique suisse", a déclaré Aldo Ferrari, vice-président d'Unia et responsable du secteur des Arts et métiers.

"La branche électrique est aux premières loges face au processus de numérisation actuellement en cours. Les défis à relever seront nombreux et l'USIE doit en prendre la mesure", a ajouté Gregor Deflorin, responsable de la branche de l'électricité du syndicat Syna.

Il n'est pas non plus acceptable que les jeunes quittent la profession en masse. Raison pour laquelle les syndicats Unia et Syna demandent entre autres une revalorisation générale des salaires, des jours de formation continue supplémentaires et une retraite anticipée à 62 ans. (awp)





 

 

 

 



Concours

...