Timing adéquat pour un roll-over de puts sur Nestlé

vendredi, 24.05.2019

La question sur l'option couverte.

Martial Diserens*

(Keystone)

Sur votre conseil, fin décembre 2018, alors que l’action Nestlé cotait environ 80 francs, j’ai vendu en «opening» 5 puts Nestlé, échéance juin 2019, base 76 francs, à 4,06 francs. Mon encaissement fut donc de 2030 francs bruts, ce qui ne m’a pas déplu. En consultant mon dossier, à part que Nestlé culmine à près de 100 francs, le prix des mes puts est tombé à 0,12 franc. Dois-je attendre juin pour finir l’opération?

C’est dans ce genre de question que la maîtrise de la technique de l’option couverte peut prendre tout son effet. En effet, vendre simplement des calls et des puts est simple, mais agir au bon moment, si le marché le permet,  pendant la durée de l’option, est complètement différent.
Pour répondre à votre question, dans votre cas, j’envisage sans tarder le roll-over classique, ceci afin de gagner du temps et donc de l’argent. J’agis de la manière suivante: achat en «closing» de vos 5 puts Nestlé, échéance juin 2019, base 76 francs à 0,12 franc pour un débit de 60 francs bruts. Je clos ainsi l’opération de décembre.  Immédiatement, vendre en «opening» 5 (nouveaux) puts Nestlé, échéance décembre 2019, base 90 francs à 1,55 franc, pour un avis de crédit de 775 francs bruts. Vous remarquerez qu’en «ouvrant» cette position j’ai élevé le strike (base) de 14 francs (76 à 90). La deuxième remarque est que Nestlé doit, depuis aujourd’hui, baisser d’environ 10% pour que vous vous retrouviez en position de devoir acheter à 90 francs.   
En résumé, la clôture anticipée d’environ un mois de ce modèle, permet d’allonger son investissement, tout en gardant une marge à la baisse.
Les cours ont été relevés le 24 mai 2019 à 14h50.

*Gérant de fortune indépendant. Spécialiste en options couvertes, membre de l’ASG.
Tel 021/7843922 ou martialdiserens(at)hotmail(point)com.
Posez vos questions par mail ou téléphone sur les options couvertes, l’auteur y répond dans l’édition du lundi de L’Agefi.





 
 

...