La Suisse s’éclate dans sa première rage room

jeudi, 24.05.2018

Ce nouveau divertissement vous propose d’évacuer colère, frustration et anxiété en détruisant des objets. Le concept plutôt pulsionnel se marie bien avec les activités qu'offrait déjà le centre Evade: des escape games, plutôt cérébraux.

Sophie Marenne

Tous les objets cassés par les clients sont ensuite triés, jusqu’aux plus petits morceaux. Seul reste un gros sac de poussière.

Une assiette, un clavier, une chaise ou même une imprimante: vous pouvez tout casser. Au sein de la première rage room du pays, les participants armés de batte de baseball, pelle et marteau brisent des objets pour se défouler, au son de la musique de leur choix. Le prix d’une session de 15 à 30...





 
 

...