Bitcoin: la Chine resserre son étau, les investisseurs inquiets

vendredi, 29.09.2017

La banque centrale chinoise a sommé mi-septembre les plateformes d'échanges de monnaies virtuelles, dont le bitcoin, de cesser leurs opérations de marché. Une douche froide pour la communauté très active des investisseurs locaux.

Dans le viseur de cette interdiction: le bitcoin cette unité électronique s'échangeant en ligne sans être régulée par aucun pays. Or, Okcoin et BTC China, accaparaient fin août 22% du volume planétaire de bitcoins.(Keystone)

Les autorités ne comprennent rien au bitcoin!", peste Zhang Yanhua, créateur d'un fonds d'investissement tué dans l'oeuf à mesure que Pékin resserrait l'étau sur les crypto monnaies, sonnant le glas d'un vaste marché alors que les nouveaux bitcoins sont majoritairement créés en Chine.

Entérinant un tour de vis engagé dès le début du mois par le régime communiste, la banque centrale chinoise (PBOC) a sommé mi-septembre les plateformes d'échanges de monnaies virtuelles basées à Pékin et Shanghai de cesser leurs opérations de marché.

Dans son viseur: le bitcoin ou l'ethereum, ces unités électroniques s'échangeant en ligne sans être régulées par aucun pays. Or, deux plateformes chinoises, Okcoin et BTC China, accaparaient fin août 22% du volume planétaire de bitcoins.

BTC China a confirmé qu'il mettrait fin samedi à toutes transactions, cessant les conversions de bitcoins en yuans. Okcoin et Huobi lui emboîteront le pas d'ici à fin octobre.

Le coup de semonce a ébranlé les cours mondiaux et fait l'effet d'une douche froide pour la communauté très active des investisseurs locaux.

"Les chances d'un revirement sont minimes", soupire Zhang Yanhua, qui s'est empressé de céder ses bitcoins. Le quinquagénaire avait établi cet été un petit fonds d'investissement consacré aux crypto-monnaies, mort prématurément.

Pour acquérir des monnaies virtuelles, "les canaux d'investissement (en yuans) se raréfient" et l'accès aux plateformes en devises étrangères "va devenir trop compliqué", explique M. Zhang à l'AFP.

D'autres cherchent la parade: les transactions de bitcoins "de gré à gré" entre particuliers prennent leur essor sur les applications de messagerie, où s'aventurent les investisseurs expérimentés. "Trop risqué", tranche Zhang Yanhua.

Pour sa part, Sun Minjie, un investisseur affirmant avoir acheté plus d'une centaine de milliers d'euros de bitcoins, entend les "conserver sur le long terme": "Je n'attends rien du gouvernement (...) Mais la vivacité du marché mondial persiste! Le sort du bitcoin ne dépend pas des autorités chinoises".

Instrument criminel

Pourquoi ce durcissement? L'Association nationale de finance internet -- émanation de la PBOC -- a dressé mi-septembre un violent réquisitoire contre les monnaies virtuelles, accusées d'être "l'instrument d'activités criminelles" comme "le trafic de drogue".

Par ailleurs, le bitcoin a séduit beaucoup de Chinois ordinaires attirés par l'envolée mirobolante du cours, une popularité qui a généré "des ventes pyramidales, des fraudes financières", regrette Dong Ximiao, économiste à l'Université de Pékin.

Mais la banque centrale, qui a interdit dès début septembre les nouvelles émissions de crypto-monnaies comme moyen de levée de fonds, assure surtout vouloir combattre une "spéculation" qui a "gravement perturbé le système financier".

"La Chine ne bannit pas le bitcoin, mais les plateformes à fins spéculatives", confirme David Yermack, professeur de finance à l'Université de New York. Pékin s'efforcerait ainsi d'enrayer les "fuites de capitaux", une hémorragie qui pénalise la valeur du yuan.

Quant à l'impact sur les marchés, "on n'observe aucune contagion", assure M. Yermack.

Certes, le cours du bitcoin en dollars avait violemment plongé mi-septembre après l'ultimatum aux plateformes chinoises. Il avait alors glissé sous 3.300 dollars. Mais il s'est repris vigoureusement et avoisinait 4.100 dollars vendredi, selon le Bitcoin Price Index.

Terrain miné

Autre sujet d'inquiétude: l'avenir en Chine du "minage", dont les autorités n'ont encore rien dit.

L'expression désigne la création de bitcoins: la devise virtuelle fonctionne selon la technologie du "blockchain" ("chaînes de blocs"), un protocole informatique dans lequel s'agrègent des blocs de transactions codés et authentifiés.

Un processus long, onéreux, énergivore et exigeant des serveurs puissants. Or, entre 60% et 70% des nouveaux bitcoins sont minés en Chine, où le leader local Bitmain possède d'imposantes infrastructures.

Ces "mineurs" chinois sont dans l'expectative: si le gouvernement s'y attaquait officiellement, "cela réduirait les volumes produits" et déplacerait le minage ailleurs, renforçant le poids d'acteurs occidentaux comme BitFury, observe Greg Revenu, associé du cabinet Bryan, Garnier & Co.

Mais "c'est un sujet distinct des plateformes d'échanges", tempère M. Revenu. "Et à mesure que le spectre des applications du blockchain s'élargit, la Chine aura peut-être un autre regard."

De fait, le blockchain -- une technologie très sécurisée et en principe infalsifiable -- se décline déjà dans la sécurité alimentaire, la finance, le fret maritime...

Et Pékin n'entend pas se laisser distancer: le ministère chinois de l'Industrie a annoncé la semaine dernière le lancement d'un laboratoire de recherche... dédié au blockchain.(awp)





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...