La guerre commerciale Washington-Pékin s'enflamme

samedi, 24.08.2019

Il a suffi de quelques tweets du président américain pour que la guerre commerciale Washington-Pékin reprenne et que les marchés dégringolent.

Wall Street a enregistré de lourdes pertes, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, chutant de 2,37%. (Keystone)

En quelques tweets vendredi, le président américain Donald Trump a enflammé un peu plus la guerre commerciale qui oppose depuis plus d'un an les Etats-Unis à la Chine et fait dégringoler les marchés.

Préoccupés par le risque grandissant d'une récession, les investisseurs ont fui massivement les facteurs de risque, à commencer par le marché des actions, ce qui a eu pour conséquence de faire plonger les places boursières à travers le monde et le cours des matières premières.

Donald Trump a annoncé, après la clôture de la Bourse new-yorkaise, qu'il relevait le montant des droits de douane américains sur des produits "made in China", mettant à exécution des menaces proférées quelques heures plus tôt.

La totalité des 550 milliards de dollars de produits chinois importés aux Etats-Unis seront frappés de taxes douanières encore plus élevées d'ici la fin de l'année.

La Chine avait annoncé son intention d'imposer de nouveaux droits de douane sur 75 milliards de dollars d'importations en provenance des Etats-Unis, en représailles aux taxes douanières supplémentaires que prévoit d'instaurer prochainement Washington.

Conséquence de cette énième escalade, Wall Street a enregistré de lourdes pertes, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, chutant de 2,37%, soit sa deuxième pire séance de l'année, et le Nasdaq dégringolant de 3%.

Dépendant de la Chine, où il fabrique et écoule de nombreux produits dont son célèbre iPhone, le géant informatique Apple a été l'une des principales victimes, son action s'écroulant de près de 5% vendredi et sa valeur en bourse perdant de plus de 44 milliards de dollars.

En délaissant le marché des actions, les investisseurs ont cherché refuge dans les obligations.

Cela a fait grimper le prix des bons et diminuer leur rendement.

Inversion de la courbe des taux

Le taux d'intérêt à 2 ans (1,533%) sur la dette américaine était presque au même niveau que le taux à 10 ans (1,535%) et l'avait même dépassé brièvement durant la séance.

Ce phénomène, conne sous le nom d'inversion de la courbe des taux, est souvent considéré par les analystes comme un signe avancé de récession.

La décision de Pékin de relever ses tarifs douaniers sur les produits américains avait fait vaciller les places européennes plus tôt dans la journée: la Bourse de Paris a reculé de 1,14%, celle de Londres a perdu 0,47% et la Bourse de Francfort a baissé de 1,15%.

Le marché du pétrole, particulièrement sensible aux relations commerciales sino-américaines, s'est lui aussi tassé, un ralentissement économique faisant pression à la baisse sur la demande mondiale d'or noir et donc sur les prix.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre, coté à Londres, a cédé 1%, mais c'est surtout le baril de WTI pour la même échéance, référence sur le New York Mercantile Exchange (NYMEX), qui a pâti des nouvelles commerciales, perdant 2,1%.

Sur le marché des devises, le dollar a cédé di terrain face à plusieurs autres devises, dont le yen et le franc suisse, considérées comme des valeurs refuge. L'or a également bénéficié de l'aversion au risque des investisseurs.

Sur le marché agricole, le cours du soja coté à Chicago a souffert du regain des tensions entre Washington et Pékin, la Chine étant le premier importateur mondial de l'oléagineux. (awp)





 
 
 

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

Les start-up vaudoises élues meilleures de Suisse

Mercredi, 4 septembre 2019 // Matteo Ianni

Flyability et Lunaphore terminent respectivement à la première et deuxième place du classement des 100 meilleures start-up nationales. Le dernier succès romand au Swiss Start-up Award remontait à 2016. Parmi les dix premiers, Vaud est représenté quatre fois.

Chaque année depuis neuf ans, le classement des 100 start-up les plus prometteuses de Suisse...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...