Portrait: le trader français qui avait anticipé la chute du pétrole

samedi, 23.05.2020

Gestionnaire d'un fonds d'investissement, le trader français avait prévu la chute du pétrole. Son entreprise a enregistré une performance à trois chiffres pour l'avoir anticipé dès février.

Pierre Andurand avait acquis très tôt la conviction que le Covid-19 "serait dur à arrêter", qu'il y avait "une probabilité forte de mesures de confinement partout dans le monde". (Twitter)

Le trader français Pierre Andurand, gestionnaire d'un fonds d'investissement spécialisé dans le pétrole, a vu venir dès février l'effondrement des cours du brut, avertissant même sur la possibilité d'un prix négatif. Des prémonitions lucratives.

"Il n'y a pas de limite à la baisse des prix (...), des prix négatifs sont possibles", écrit le fondateur d'Andurand Capital sur Twitter le 20 avril dernier, quelques heures avant que le cours de la référence américaine du brut ne passe effectivement sous zéro dollar, une première.

Le baril de WTI vient alors d'effacer en quelques semaines les 60 dollars qu'il valait en début d'année sur le marché de New York, et son cousin européen le Brent ne va guère mieux. Dans le même temps, Andurand Capital enregistre une performance à trois chiffres pour l'avoir anticipé dès février, avant l'effondrement du trafic aérien et la fermeture des économies à travers le monde.

Le plus beau coup de sa carrière. Et un virage à 180 degrés pour celui qui pariait encore au début de l'année sur une envolée des cours de l'or noir.

L'agence financière américaine Bloomberg place d'ailleurs sa société de gestion, dotée d'environ 800 millions de dollars sous gestion, dans la liste des onze "qui s'en sortent le mieux au pire de la crise" d'après une enquête publiée mardi, et dans laquelle les trois-quarts des 1.500 fonds scrutés ont perdu de l'argent à cause du choc économique de la pandémie.

"Quand je sens qu'il y a un gros changement en matière de demande et d'offre, je l'analyse en détail et j'essaye de quantifier son impact sur les prix", explique Pierre Andurand à l'AFP.

"Très tôt", il acquiert la conviction que le Covid-19 "serait dur à arrêter", qu'il y avait "une probabilité forte de mesures de confinement partout dans le monde". Le trader anticipe la réaction en chaîne qui s'est déroulée depuis sur le marché pétrolier: chute de la demande, surplus, stockage en catastrophe poussant les réserves à leurs limites, effondrement des cours.

Il table désormais sur une légère hausse des prix, estimant "suffisantes" les coupes volontaires et involontaires des pays producteurs.

Sport de compétition

Ce n'est pas la première fois que le financier de 43 ans vampirise les cours de l'or noir: en pleine crise financière de 2008, le fonds qu'il vient de lancer affiche une performance de 209,5%, puis 55% l'année suivante. Rebelote en 2014, alors que les cours du pétrole chutent de moitié en quelques mois.

Il lui arrive néanmoins de boire la tasse: en 2012, peu avant la fermeture de son premier fonds en début d'année suivante, puis en 2018 et 2019, ses placements perdant entre 15% et 20%.

Fils de fonctionnaires, l'Aixois au grand gabarit a passé une partie de son enfance sur l'île de la Réunion avant de rentrer en métropole où il nage en équipe de France junior. Il embauchera par la suite deux champions olympiques de natation, le Français Clément Lefert et le Sud-Africain Cameron van der Burgh.

Le diplômé en mathématiques appliquées à l'INSA puis en finance à HEC s'intéresse au métier de trader "qui touche un peu à tout: finance, macroéconomie, psychologie, mathématiques, géopolitique", égrène-t-il.

Il y retrouve une approche "assez similaire à un sport de compétition, le retour sur investissement remplaçant le chrono", et se rapproche du pétrole grâce aux recruteurs de Goldman Sachs.

Tous les coups sont permis

Il rejoint leur salle de marchés de Singapour en 2000 avant d'intégrer Bank of America puis en 2003 la société de négoce néerlandaise Vitol, qui lui demande de venir à Londres l'année suivante. "Ça a bien marché assez jeune", évoque-t-il. Euphémisme: les rumeurs évoquent un bonus à 20 millions de dollars l'année de ses 27 ans.

En 2007, le trader vedette se sent "suffisamment confiant pour réussir tout seul" et fonde sa première société de gestion, BlueGold avant de lancer Andurand Capital en 2010 qu'il installe en face du grand magasin Harrods, dans le quartier luxueux de Knightsbridge, et qu'il dirige désormais depuis Malte, où il s'est installé en 2017.

Le fan de sport, remarié après une première idylle avec une mannequin russe, a par ailleurs lancé un fonds de capital-risque basé aux Etats-Unis qui finance des start-up. Il est également à l'origine d'une franchise de kickboxing, Glory, discipline qu'il a pratiquée et dans laquelle tous les coups sont permis. (awp)

>> Notre dossier coronavirus





 
 
 

La Suisse pourrait compter près de 10.000 cas de coronavirus

Vendredi, 13 mars 2020

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus est beaucoup plus élevé que les chiffres officiels et approcherait les 10.000 cas.

Selon l'analyste Pierre Dessemontet, le nombre de personnes affectées en Suisse par le coronavirus se monterait plutôt à 10.000. Lui et d'autres experts appellent la...

Baisse du QI, appauvrissement du langage et ruine de la pensée

Dimanche, 17 novembre 2019 // Christophe Clavé *

L’effet de Flynn du nom de son concepteur, a prévalu jusque dans les année 1960. Son principe est que le Quotient Intellectuel (QI) moyen ne cesse d’augmenter dans la population. Or depuis les années 1980, les chercheurs en sciences cognitives semblent partager le constat d’une inversion de l’effet Flynn, et d’une baisse du QI moyen. La...

Les quatre profils de leaders incompétents les plus fréquents

Dimanche, 13 octobre 2019 // Christophe Clavé *

Dans un article de la Harvard Business Review, Scott Gregory propose 4 profils caractéristiques de leaders incompétents. L’impact d’un mauvais leader est énorme Dans le pire des cas, le leader est suffisamment mauvais pour démotiver tout le monde. Les équipes sont désengagées. Les salariés travaillent pour eux-mêmes et non pour l’entreprise....

Elections fédérales: «L’UDC devrait rester le premier parti du pays»

Dimanche, 13 octobre 2019 // Maude Bonvin

Pour le politologue Georg Lutz, la bataille se jouera entre les formations écologistes et le PDC, le 20 octobre.

«L’UDC va perdre des plumes, même s’il reste très difficile de chiffrer ses pertes», déclare le politologue, Georg Lutz. Ce parti devrait, malgré tout, rester numéro un dans un pays où les changements politiques sont modestes....

L’envolée folle de Neuvoo, le Google de l'emploi

Jeudi, 19 septembre 2019 // Stéphanie Giroud

L’entreprise Neuvoo, basée à Lausanne et Montréal, vient de lever 40 millions de francs auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec.

Si Neuvoo ne vous dit rien, c’est probablement que vous n’êtes pas à la recherche d’un travail. Lancée en 2011, la jeune entreprise, qui se profile comme le Google de l’emploi à ...

Vaudoise se prépare à franchir un nouveau seuil

Mercredi, 18 septembre 2019 // Philippe Rey

Ses objectifs pour 2020-22 englobent une croissance sélective, notamment en Suisse alémanique. Modernisation de l’IT en non vie pour le groupe Vaudoise présent mercredi à Investora Zurich.

Une croissance des assurances de patrimoine dans la branche non vie au-dessus de celle du marché suisse, avec un ratio combiné (taux de frais + taux de sinistres)...

Les Suisses ne préparent pas suffisamment leur retraite

Jeudi, 12 septembre 2019 // Matteo Ianni

Selon le baromètre de la prévoyance publié par Raiffeisen, les Suisses attendent trop longtemps avant de penser à leur prévoyance vieillesse. La confiance vis-à-vis du système suisse des trois piliers a continué de s’effriter.

Pour sa seconde édition, le baromètre suisse sur la prévoyance publié par Raiffeisen a donné des résultats plutôt...

Apple mise toujours sur l'iPhone

Dimanche, 8 septembre 2019

Cette année, experts et observateurs parient sur trois nouveaux modèles d'iPhone qui sera encore la vedette de la présentation Apple de mardi.

L'iPhone sera la star de la présentation Apple de mardi mais le géant californien des technologies en profitera aussi sans doute pour faire valoir son offre de services et de contenus, en pleine...

Un conseiller clients important quitte Pictet

Vendredi, 6 septembre 2019

La banque privée genevoise va devoir gérer le départ de l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe.

Chez Pictet, l'un des principaux responsables pour la gestion de fortune en Europe serait sur le départ. Patrick Prinz aurait démissionné après plus de 17 ans passés au sein du groupe bancaire genevois, rapporte vendredi le...

Géraldine Juge: «Une entreprise c’est comme un enfant auquel on pense toute la journée»

Jeudi, 5 septembre 2019 // Marine Humbert

A la tête de Separate Ways, Géraldine Juge est la neuvième invitée de notre chronique. Les entrepreneurs s'y racontent sans filet: recette du succès, routines du dimanche, ambitions et inquiétudes. Plongée dans les coulisses de l'entrepreneuriat.

A la tête de Separate Ways depuis 2016, Géraldine Juge propose un service d’accompagnement dans...

Abionic dispose désormais d’une référence précieuse avec Genentech

Jeudi, 5 septembre 2019 // Christian Affolter

Le test rapide qualité laboratoire permettant de diagnostiquer l’asthme allergique sera développé en collaboration avec la biotech américaine membre de Roche.

La plateforme d’Abionic pour des solutions de diagnostic rapides d’une précision proche de celle obtenue en laboratoire après plusieurs heures a un nouveau partenaire de référence. Pour...

UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

Jeudi, 5 septembre 2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi...

Brexit: Johnson abandonne l'obstruction au texte anti-"no deal"

Jeudi, 5 septembre 2019

Boris Johnson, le Premier ministre britannique, ne fera pas obstruction au texte législatif demandant un nouveau report du Brexit.

Après avoir perdu sa majorité à la Chambre des Communes et échoué à convoquer des élections anticipées mercredi, le Premier ministre britannique Boris Johnson a accepté jeudi matin de ne pas faire d'obstruction au texte...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...