Un tracker sur bitcoin récupère toutes ses pertes

lundi, 22.04.2019

Le rebond de bitcoin (BTC) a eu des répercussions inégales sur les produits structurés de participation que sont les certificats trackers.

Levi-Sergio Mutemba

Le tracker ZXBTAV (CH038 2903356) négocié à la SIX s’est apprécié de près de 33% sur le mois écoulé. En ligne avec la récente progression du sous-jacent. Ce qui a permis au produit de limiter ses pertes à 6,6% depuis le fixing initial du 25 octobre 2017, lorsque bitcoin s’échangeait au prix de 5700 dollars. De son côté, le tracker SQXBTQ (ISIN CH0372703436) sur le Swissquote Bitcoin Active Index lui aussi est en hausse significative durant le mois écoulé, mais sous-performe le tracker précédent sur cette période spécifique.

Il progresse de 27% sur les trente derniers jours écoulés au jeudi 18 avril. À la différence d’un tracker simple, ce certificat activement géré réplique la performance d’un indice géré de façon dynamique, à la discrétion du gérant d’un gérant de portefeuille. Il s’agit d’offrir aux investisseurs la possibilité de négocier des stratégies actives avec la même flexibilité opérationnelle qui caractérise le négoce d’actions.

L’objectif de ce tracker, lancé en novembre 2017 est de refléter un investissement passif de 60% dans bitcoin, les 40% restant étant répartis entre des instruments de liquidité (cash) libellés en dollars. 

Cette allocation dynamique repose sur un algorithme propriétaire, ainsi que sur divers indicateurs tels que le momentum pondéré, la volatilité intraday ou encore le sentiment sur les réseaux sociaux.

Le caractère dynamique de cette partie du portefeuille sous-jacent peut engendrer des coûts de transaction plus élevés comme, par exemple, ceux liés aux rééquilibrages des positions. En l’occurrence, le promoteur de l’indice sous-jacent, Swissquote Bank, est contractuellement autorisé à soumettre pas moins de 250 rebalancements par année.

En revanche, alors que ce tracker à indice activement géré a été lancé au prix de 1000 dollars le 17 novembre 2017, lorsque bitcoin valait plus de 6000 dollars, il a déjà plus que récupéré ses pertes de 40% observées entre son fixing initial et février dernier. Il cote actuellement au-dessus du nominal, en hausse totale de 3,95% à 1019 dollars, selon les données de l’émetteur et agent de calcul du produit Leonteq Securities.

Pas de causes apparentes

En tant que marché encore largement dominé par les spéculateurs, il est difficile d’attribuer un ou plusieurs facteurs spécifiques au regain impressionnant des cours des monnaies virtuelles. Il reste cependant intéressant d’observer jour après jours les développements de l’actualité relative à l’adoption des cryptomonnaies par les entreprises et les institutions publiques.

À Londres, par exemple, le plus grand fournisseur britannique de services de voyage B2B, Corporate Traveller (CT), s’est associé à la plateforme de paiement cryptomonétaire BitPay. CT, une division du groupe global Flight Center Travel Group, l’une des plus grandes sociétés de voyage, souhaite offrir la possibilité à ses clients institutionnels de petite taille, des PME, d’effectuer le paiement de leurs réservations et voyage en bitcoin ou en bitcoin cash (les deux principales monnaies traitées par BitPay). CT, qui dispose de bureaux dans 20 sites à travers le Royaume-Uni, vise les PME dont les dépenses annuelles de voyage sont comprises entre 50.000 et 2 millions de livres sterling.

«Nous avons identifié une demande croissante de la part de nos clients d’une option de paiement en bitcoin pour les réservations de voyage faites par nos consultants», a expliqué Andy Hegley, UK General Manager de CT, dans un communiqué de presse publié lundi dernier. «Nous avons choisi BitPay pour le traitement des paiements de nos clients, car elle facilite ce processus et prend en charge toutes les opérations liés à l’acheminement des bitcoin et des bitcoin cash des comptes des clients vers les nôtres», a précisé Andy Hegley.

Enfin, en Amérique du nord, la mairie d’une ville canadienne de l’Ontario estime que le règlement des taxes et impôts fonciers en bitcoin a rendu les coûts de transaction bien meilleur marché. C’est ce qu’a affirmé en début de mois la maire d’Innosfil, Lynn Dollin, dont la mairie a conclu un accord avec la plateforme de paiement Coinberry Pay, basée à Toronto, dans le cadre d’un projet pilote d’un an activé au début du mois d’avril. Selon Lynn Dollin, les frais de transaction générés par cartes de crédit sont nettement plus élevés.





 
 
 

Des chercheurs de l'EPFZ impriment des valves cardiaques en 3D

Mardi, 23 juillet 2019

Les premières valves cardiaques en silicone ont été créées. Il faudra attendre 10 ans avant de les utiliser.

Des chercheurs de l'EPFZ et de l'entreprise sud-africaine SAT ont créé des valves cardiaques en silicone avec une imprimante 3D. Relativement bon marché et pouvant être conçues sur mesure, elles ne seront toutefois pas utilisées...

Nouvelle loi sur les faillites: données personnelles oubliées

Mardi, 9 juillet 2019 // Maude Bonvin

La nouvelle législation sur les faillites donne trop de pouvoir aux fournisseurs d’accès au cloud.

C’est une révision de loi qui est passée quasiment inaperçue mais qui pourrait avoir de grandes conséquences sur nos données personnelles et celles des entreprises. Le Conseil fédéral veut, en effet, davantage réglementer le cloud. Actuellement,...

Les solutions de tri sélectif de Greenoffice conquièrent les bureaux tout autour du globe

Mardi, 9 juillet 2019 // Sophie Marenne

L’entreprise française Greenoffice a construit sa stratégie d’expansion internationale en s’appuyant sur la Suisse. Après Genève, Bâle et Zurich, elle vient de s’implanter à Lausanne.

Greenoffice a réussi à transformer un objet jusqu’alors dissimulé en un élément de décor tendance: la poubelle. Orientée grands comptes, la...

Décès de Valérie Boagno, ancienne directrice du Temps

Lundi, 8 juillet 2019

Valérie Boagno, qui a dirigé le Temps de 2010 à 2014, est décédée vendredi à l'âge de 54 ans.

Ancienne directrice du Temps, Valérie Boagno est décédée vendredi dernier à l'âge de 54 ans des suites d'une maladie. Elle avait dirigé le quotidien de 2010 à 2014, rappelle lundi le journal en lui rendant hommage. "Elle laissera l'image d'une...

Vers un retour de Bank of China à Genève

Lundi, 8 juillet 2019 // Elsa Floret

De retour de Pékin, le conseiller d'Etat en charge de l'économie, Pierre Maudet annonce notamment un partenariat avec une plateforme d’innovation et l'imminente implantation de Bank of China à Genève.

S’il reste difficile de quantifier arithmétiquement les dividendes commerciaux réels des déplacements comme ceux de cette délégation économique...

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...