Les PME suisses négligent leur visibilité sur internet

mardi, 21.05.2019

Une écrasante majorité de petites et moyennes entreprises suisses (90%) ignore les bonnes pratiques en matière de référencement de leur site internet sur les moteurs de recherche.

Les PME sont peu nombreuses à disposer d'une présence sur les réseaux sociaux.(Pixabay)

En l'absence de stratégie de référencement, les entreprises prennent de sérieux risques en matière de compétitivité en ligne, prétéritant leur avenir économique, selon une étude de Localsearch publiée mardi.

La filiale de Swisscom a analysé plus de 18'000 sites internet de PME, à l'aune des principales recommandations en matière d'"optimisation pour les moteurs de recherche" (SEO, search engine optimisation). "Les PME doivent s'atteler à l'optimisation pour les moteurs de recherche, au risque de disparaitre", affirme Stefano Santinelli, directeur général de Localsearch.

Alors que la sécurité est un critère prépondérant lors de la mise en ligne d'un site, moins d'une PME sur deux (41%) dispose d'un portail authentifié permettant le cryptage des données transmises au serveur, selon Localsearch. Les internautes, informés de l'existence d'un risque de sécurité, sont enjoints à l'éviter. Par ailleurs, les sites non authentifiés sont moins bien classés dans les résultats de moteur de recherche.

La rapidité de chargement d'une page internet est un autre critère négligé par les PME. La version mobile de leur site internet affiche, sur la totalité de l'échantillon analysé par Localsearch, une vitesse de chargement de pages de 9,4 secondes en moyenne. Or les internautes sont plus de la moitié (53%) à interrompre un chargement au-delà de trois secondes. Cette observation ne concerne toutefois pas les versions des sites pour ordinateur qui présentent un temps de chargement "acceptable" de 3,8 secondes, selon Localsearch.

Les PME sont peu nombreuses à disposer d'une présence sur les réseaux sociaux (24% sur Facebook et 16% sur Instagram), à l'exception de celles des secteurs de la gastronomie et l'hôtellerie (42% sur Facebook et 29% Instagram).

Enfin, près de la moitié des PME examinées (44%) ne font aucune mise à jour de leur site internet en l'espace d'une année. Or l'enrichissement régulier des sites au moyen de nouveaux contenus compte pour la détermination de sa pertinence par les moteurs de recherche.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...