Swissroc entre au capital de la start-up genevoise Tokenestate

mardi, 15.01.2019

Swissroc Capital Holding, groupe genevois de services immobiliers, annonce saprise de participation dans Tokenestate via son département Swissroc Alternative Investment.

Vincent Trouche, fondateur et CEO de Tokenestate, et Cyril de Bavier, co-fondateur et Managing Partner de Swissroc.

Après être entré au capital de e-Potek en 2018, jeune entreprise spécialisée dans le financement hypothécaire, Swissroc a racheté une partie des parts de Tokenestate le 20 décembre 2018.

La proptech genevoise, lancée en 2017 et incubée durant un an à la Fondation genevoise pour l'innovation technologique (FONGIT), facilite l’investissement immobilier en tirant partie de la technologie blockchain. Elle va bénéficier dès aujourd’hui du soutien de Swissroc qui l’accompagnera dans son développement, tout en préservant son autonomie opérationnelle et commerciale, à travers un partenariat non-exclusif.

>> Lire également: Swissroc accélère sa croissance dans l’immobilier

La prise de participation a été effectuée par Swissroc Capital Holding, via son département Swissroc Alternative Investment dédié à l’investissement dans des start-up innovantes. Celui-ci a vocation à prendre des participations minoritaires dans des sociétés jeunes et porteuses d’avenir, positionnées sur des domaines stratégiques pour le groupe mais dans des secteurs hors de son "Core Business".

"Tokenestate est une alternative bienvenue dans une branche restée très conservatrice ces dernièresannées malgré la transformation digitale. Elle cherche à rendre le marché plus efficient, en coupant lesintermédiaires, mais aussi plus transparent, ce qui correspond parfaitement à notre vision de l’immobilier", estime Cyril de Bavier, co-fondateur et Managing Partner de Swissroc.

Lever des fonds sans recourir aux banques d'affaires

La jeune société a développé une plateforme permettant à des gestionnaires d’actifs immobiliers d’émettre leurs parts sous forme de jetons numériques d’investissement: les Real Estate Tokens (RETOs). Ces jetons sont des instruments financiers de droit suisse dont la propriété est représentée par un jeton basé sur la blockchain.

"Grâce aux RETOs, un fond immobilier ou toute société détenant des immeubles, pourra lever des fonds en direct auprès d’investisseurs en Suisse et à l’international, sans recourir aux banques d’affaires, aux courtiers ou aux organismes de clearing", précise Vincent Trouche, fondateur et CEO de Tokenestate.

En novembre 2018, Tokenestate a réalisé avec succès la première transaction de jetons d’investissement représentant des actions par le biais de sa plateforme.

Création d'un plateau dédié aux start-up

Avec cette prise de participation, Tokenestate bénéficiera de l’appui financier de Swissroc pour se développer ainsi que de l’écosystème du groupe, à commencer par ses locaux avec la création d’un plateau dédié aux jeunes pousses. Elle profitera également de son réseau de partenaires dans des domaines variés, tels que la communication, le droit ou encore la comptabilité. Un support opérationnel auquel s’ajoutent les savoir-faire et l’expérience de Swissroc du monde immobilier.

Quant à Swissroc, il bénéficiera à terme des avancées de la blockchain, à savoir de l’optimisation de la liquidité de ses investissements, d’une fluidité plus importante dans la gouvernance de ses actifs mais aussi d’une traçabilité et transparence quant à ses performances.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...