Les principales informations économiques de ce mardi

mardi, 09.06.2020

Retrouvez un résumé de l'actualité économique qu'il ne fallait pas manquer ce mardi.

Credit Suisse annonce des lendemains qui déchantent pour l'immobilier de bureau et les surfaces commerciales. (Pixabay)

EMPLOI: Après un bond en avril, le taux de chômage a accéléré en Suisse en mai. Affichant un niveau inédit depuis février 2017 en raison des mesures mises en oeuvre en vue d'endiguer la pandémie de Covid-19, il a légèrement progressé à 3,4%, contre 3,3% le mois précédent. A la lumière de cette évolution, le Seco se veut plus optimiste quant aux perspectives. Le taux de chômage non corrigé des variations saisonnières dévoilé par le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) s'est inscrit dans le bas de la fourchette des prévisions. Les économistes interrogés par AWP tablaient sur une valeur entre 3,4% et 3,8%.

DEUX-ROUES: Après près de deux mois de verrouillage en raison de la crise de Covid-19, les ventes de motos et scooters ont rebondi en mai, et ce malgré la fermeture des concessions pendant le premier tiers du mois. Pendant le mois sous revue, 6575 deux-roues motorisés ont été écoulés, soit 19,3% de plus qu'à la même période un an plus tôt, alors que les points de vente n'ont pu rouvrir que le 11 mai, indique l'Office suisse moto et scooter (Osms) dans un communiqué.

CONJONCTURE: Forte d'une exposition sectorielle favorable, l'économie suisse pourrait se révéler plus résiliente que prévu face à la crise du coronavirus. Dans leur ensemble, les économistes ont échafaudé des scénarios conjoncturels trop sombres pour 2020, donnant un poids exagéré au pessimisme des consommateurs helvétiques, affirme la Banque cantonale de Genève (BCGE). L'institut Créa de l'Université de Lausanne table par exemple sur un recul annuel du produit intérieur brut (PIB) de 8,2% en 2020. Rien que ce mardi, la faitière Economiesuisse a prédit -5,4%, Raiffeisen -5% et Pictet Wealth Management -7,5%. La BCGE se montre bien plus confiante, tablant sur une contraction de 3,9% du PIB suisse cette année.

IMMOBILIER: Credit Suisse annonce des lendemains qui déchantent pour l'immobilier de bureau et les surfaces commerciales. La pandémie de coronavirus a accéléré le changement structurel favorisant la vente en ligne et donné ses lettres de noblesse au télétravail, argumentent les économistes de la grande banque. Pour l'instant, les surfaces de bureau n'ont subi que des pertes de loyers limitées, affirme mardi le numéro deux bancaire helvétique dans son "Moniteur de l'immobilier suisse" pour le deuxième trimestre. La désertion des "open spaces" mise à part, la crise du coronavirus n'a pour l'heure pas d'impact sur ce type d'objet.

SERVICES FINANCIERS: Les consommateurs helvètes découvriront à partir de fin juin les premières factures adoptant le code QR, destiné à faciliter le trafic en ligne notamment. La QR-facture est amenée à remplacer progressivement les traditionnels bulletins de versement, indique l'exploitant de l'infrastructure de paiement SIX dans un communiqué. Les destinataires de ces factures pourront facilement scanner le code pour les régler par e-banking ou mobile banking. Ils conserveront néanmoins aussi la possibilité de s'acquitter de leur dû au guichet postal, aux automates bancaires ou encore d'adresser l'ordre de paiement sous enveloppe à leur banque.

BANQUES: La Banque cantonale de Genève (BCGE) a contribué à l'effort visant à aider les entreprises touchées par le coronavirus. L'établissement a octroyé des crédits Covid pour un montant s'approchant des 200 millions de francs, donnant son feu vert à quelque 2000 demandes, a indiqué le directeur général Blaise Goetschin. A l'échelle de Genève, les volumes de crédits Covid produits par les autres banques sont de l'ordre de 1 milliard de francs, a estimé M. Goetschin. La BCGE a participé aux programmes cantonal et fédéral de prêts garantis par les pouvoirs publics à 0% d'intérêt.

ASSURANCES: Helvetia a obtenu plusieurs autorisations importantes en vue de reprendre son concurrent espagnol Caser, l'opération devant être finalisée à fin juin. Evoquant les effets financiers de la pandémie de nouveau coronavirus, l'assureur st-gallois estime que ceux-ci pèseront à hauteur de plusieurs dizaines de millions de francs sur le résultat actuariel net. En vue de la reprise de Caser, opération annoncée fin janvier, Helvetia a ainsi reçu les feu verts de l'autorité de surveillance des assurances espagnole ainsi que de l'autorité européenne de la concurrence, écrit l'assureur établi à St-Gall. Du fait de la finalisation probable de l'acquisition fin juin, la consolidation ne se répercutera que sur le bilan et non sur les résultats semestriels.

CONJONCTURE: Le Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a reculé de 3,6% au premier trimestre, un chiffre légèrement moins important que les -3,8% initialement annoncés, selon une troisième estimation de l'Office européen des statistiques Eurostat. Il s'agit cependant du repli le plus important du PIB depuis la création de la monnaie unique en 1999.

CONJONCTURE: L'économie française devrait plonger d'environ 10% cette année, malgré une reprise "progressive" de l'activité à partir du troisième trimestre, selon une estimation publiée par la Banque de France, qui juge que le PIB ne retrouvera pas son niveau d'avant crise avant la mi-2022. Cette prévision est proche de celle du gouvernement qui anticipe une récession de 11% cette année.

COMMERCE EXTÉRIEUR: Les exportations allemandes, traditionnel moteur de la première économie européenne, se sont effondrées en avril, au pic de la pandémie de nouveau coronavirus, dans une proportion jamais connue depuis la Seconde Guerre mondiale, selon des statistiques. Sur un an et en données brutes, la baisse des exportations, à 75,7 milliards d'euros, est de 31,1%, du jamais vu depuis 1950, date à laquelle le pays a commencé à établir des statistiques sur le sujet, indique l'office national des statistiques. (awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...