Les recettes d'Ikea Suisse portées par la vente en ligne

jeudi, 17.10.2019

Les ventes en ligne d'Ikea représentent désormais un peu moins de 10% du chiffre d'affaires.

"Une croissance de 3,7% sur un marché en stagnation est une performance remarquable", s'est félicitée Jessica Anderen, qui a pris la tête d'Ikea Suisse au 1er octobre.

Le spécialiste de l'ameublement Ikea continue de croître en Suisse, grâce notamment à ses ventes en ligne, qui représentent un peu moins de 10% de son chiffre d'affaires. L'enseigne va déployer un nouveau service à la fin du mois, des boîtes de retrait payantes mais accessibles en dehors des heures d'ouverture.

Ikea a enregistré en Suisse un chiffre d'affaires de 1,14 milliard de francs lors de son exercice décalé 2018/2019 achevé fin août, soit une hausse de 3,7% par rapport au précédent, selon le communiqué diffusé jeudi. Les magasins ont contribué à ce résultat "très satisfaisant" avec une croissance de 2,7%, quand les services et Ikea Food ont grossi respectivement de 9% et 1,7%.

"Une croissance de 3,7% sur un marché en stagnation est une performance remarquable", s'est félicitée Jessica Anderen, qui a pris la tête d'Ikea Suisse au 1er octobre. Elle a succédé à Simona Scarpaleggia, qui fut pendant neuf ans directrice générale de l'entreprise aux 2800 employés.

Les activités en ligne ont largement contribué à ce résultat, avec un bond de 17%. La part du commerce en ligne s'élève désormais à 9,1% des recettes de l'entreprise, contre 6,7% lors de l'exercice 2017/18.

"Nous observons que le commerce en ligne génère aujourd'hui un chiffre d'affaires équivalent aux recettes d'un magasin de taille moyenne", a ajouté Mme Anderen. "Nous disposons d'un processus optimisé pour l'expédition et la livraison, ce qui constitue une base idéale pour le commerce en ligne".

Pour autant, les magasins physiques "demeurent une composante incontournable de l'offre de Ikea Suisse". L'ouverture d'un dixième magasin est d'ailleurs prévue en Valais en septembre 2022.

Développer les activités en ligne

Cette année, le groupe présent en Suisse depuis 1973 veut se concentrer davantage sur ses activités en ligne, "tout en continuant à enrichir l'offre de services". Le leader suédois a lancé en Suisse la location de meubles aux professionnels et procède aussi à la reprise des meubles en bon état et montés des particuliers ("Deuxième vie").

Le fabricant de meubles en kit souhaite aussi se rendre encore plus disponible envers ses clients. Il a implanté de nouvelles boîtes de retrait devant ses magasins, des "collect boxes", pouvant contenir des produits tels qu'une armoire, un canapé ou des accessoires. "Il est donc possible d'acheter des produits 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, mais aussi de venir les récupérer même en dehors des horaires d'ouverture", indique le document.

Le coût dépend de la valeur de la marchandise et s'élève au minimum à 9,90 francs. Ce service sera étendu à tous les magasins à partir de la fin octobre, "à l'exception de Saint-Gall et Dietlikon, où elles seront lancées prochainement".

Le groupe Ingka, auquel appartient Ikea, a annoncé un chiffre d'affaires de 36,7 milliards d'euros au cours du dernier exercice, soit une augmentation de 5,0% à taux de change constants.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...