Les rendements des caisses de pension tombent dans le rouge

mercredi, 15.04.2020

La performance négative des caisses de pension au premier semestre a d'ores et déjà réduit à néant trois quarts des gains réalisés en 2019.

La majeure partie de l'évolution négative au cours du premier trimestre est due aux actions, performance plombée par les titres tant suisses qu'étrangers. (Keystone)

Les implications économiques de la pandémie de coronavirus n'épargnent pas la fortune des caisses de pension helvétiques, selon le relevé périodique publié mercredi par le cabinet de conseil Willis Towers Watson. Ces instituts qui se caractérisent par des placements à long terme sont cependant relativement épargnés par les turbulences à brève échéance.

La performance négative sur les trois premiers mois de l'année a d'ores et déjà réduit à néant trois quarts des gains réalisés en 2019. L'impact sur les bilans a toutefois pu être atténué par la multiplication des prêts aux entreprises.

La contraction de la valorisation des placements dans les entreprises du pays a enfoncé pour la seconde fois seulement en trois ans l'indice du cabinet de conseil, qui mesure le taux de couverture, en-dessous de la marque des 100%.

Le taux de couverture s'établissait fin mars à 98,3%, contre encore 105,2% trois mois plus tôt.

Même son de cloche au niveau de l'indice des caisses de pension de Credit Suisse. Ce dernier a cédé 7,4% à 172,36 points. Il s'agit du plus important repli depuis le troisième trimestre 2001, indique la banque.

La majeure partie de l'évolution négative au cours du premier trimestre est due aux actions (-5,53%), performance plombée par les titres tant suisses (-1,58%) qu'étrangers (-3,94%), précise le communiqué.

Par ailleurs, l'immobilier (-0,49%) est également négatif. Les obligations (y compris convertibles) ont pesé sur le résultat avec une contribution de -1,14%. Les placements alternatifs et les autres actifs ont été plutôt discrets, mais également négatifs. En revanche, les liquidités ont été légèrement positives.

Au 1er trimestre 2020, le rendement de l'indice Credit Suisse des caisses de pension suisses est donc inférieur de -7,65% à l'indice du taux d'intérêt minimum LPP, qui lui a progressé de 0,38 point, soit 0,25%.

Le cabinet de conseil Willis Towers Watson souligne néanmoins que les caisses de pension disposent du luxe de s'inscrire dans des horizons de placement sur le long terme et d'être ainsi relativement épargnées par les turbulences à brève échéance. (awp)

>>>Lire également notre dossier Coronavirus





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...