Colgate va racheter les laboratoires Filorga pour 1,5 milliard d'euros

vendredi, 12.07.2019

Le géant américain des produits d'hygiène Colgate va racheter le laboratoire français Filorga, spécialisé dans la cosmétique, pour 1,495 milliard d'euros, ont annoncé vendredi le fonds HLD et Didier Tabary, les actuels propriétaires.

Au premier trimestre 2019, le géant américain aux 38.000 employés a dégagé un bénéfice net de 560 millions de dollars, en baisse de 12% mais un peu meilleur que prévu, et réalisé un chiffre d'affaires de 3,88 milliards de dollars.

Le géant américain des produits d'hygiène Colgate va racheter le laboratoire français Filorga, spécialisé dans la cosmétique, pour 1,495 milliard d'euros, ont annoncé vendredi le fonds HLD et Didier Tabary, les actuels propriétaires.
"Cette transaction permettra à Filorga de renforcer son positionnement sur ses marchés existants tels que la Chine (...) et de s'étendre dans de nouveaux territoires à fort potentiel, tels que les Etats-Unis ou le Japon", s'est félicité M. Tabary, l'actionnaire majoritaire, dans un communiqué annonçant la signature d'un accord de cession.
Le laboratoire Filorga est spécialisé dans les produits de médecine esthétique et cosmétiques "anti-âge". Positionné dans le haut-de-gamme, il connaît une croissance continue supérieure à 50% par an depuis plus de 10 ans et commercialise ses produits dans 75 pays.
"Filorga est une remarquable aventure", réagit également Jean-Bernard Lafonta, le cofondateur du fonds HLD qui réalise un chiffre d'affaires annuel cumulé de 2 milliards d'euros. "Nous avons construit une marque anti-âge unique, efficace, leader en France et en forte expansion sur le marché chinois".
Repris en 2006 par l'entrepreneur Didier Tabary, Filorga a ensuite ouvert en 2010 son capital au fonds HLD. Depuis, le groupe a également repris les marques SVR en 2014, Couvent des Minîmes en 2017 et Lazartigue en 2018.
Colgate a changé de PDG mi-février confirmant ainsi l'avènement d'une nouvelle garde au pouvoir dans le secteur des biens de grande consommation.
Entré en 1987 dans le groupe, le nouveau patron Noel Wallace, 54 ans, en a peu à peu gravi les échelons.
Au premier trimestre 2019, le géant américain aux 38.000 employés a dégagé un bénéfice net de 560 millions de dollars, en baisse de 12% mais un peu meilleur que prévu, et réalisé un chiffre d'affaires de 3,88 milliards de dollars.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...