Le nouveau Comptoir jouera au ping pong entre Lausanne et Fribourg

mercredi, 05.06.2019

Le Comptoir helvétique, premier du nom, se tiendra du 13 au 22 septembre à Beaulieu Lausanne. La manifestation restera généraliste, tout en accordant une bonne place au terroir et à l'innovation. En 2020, il se tiendra à Fribourg.

Richard Chassot, droite, CEO de Chassot Concept pose devant les halls nord en compagnie de son frere David Chassot, gauche, Directeur Executif de Chassot Concept et organisateur du Comptoir Helvetique.(Keystone)

Par un hasard du calendrier, le Comptoir suisse et la Foire de Fribourg viennent de cesser leurs activités. "Nous avons eu envie de proposer un événement et de créer une petite attente, d'être un an à Lausanne puis un an à Fribourg. On a pris ce pari-là", a expliqué mercredi David Chassot, directeur exécutif.

Organisé cette année à Beaulieu, le nouveau rendez-vous veut valoriser la Suisse, ses régions et ses traditions. Il accordera une large place à la ferme, au terroir et aux vins ainsi qu'aux nouvelles technologies, sans oublier le commerce traditionnel.

Les nouveaux organisateurs, Chassot Concept, espèrent attirer entre 75'000 et 100'000 visiteurs. Par comparaison, le Comptoir suisse avait accueilli 61'000 visiteurs en 2018 et quelque 100'000 en 2017.

Taille réduite

Comme son prédécesseur, l'événement reste généraliste mais il est de taille plus réduite. Il n'investira que les halles nord, laissant de côté les halles sud et le palais de Beaulieu.
"On démarre modestement", explique M. Chassot. "Il faut être humble", ajoute-t-il rappelant que "de grands organisateurs ont rencontré des difficultés" avec de grandes foires de ce type.

Salon des salons

Ce "salon des salons" - comme le surnomment les organisateurs - accueillera entre 150 et 200 exposants et plus de la moitié ont déjà confirmé leur intérêt. Cinq hôtes d'honneur seront conviés: un pays, un canton, un métier, un sport et un grand événement suisse. Les animaux de la ferme s'installeront au-dessus des halles nord.

Les organisateurs, qui s'occupent également du Tour de Romandie et du salon des vins Divinum par exemple, cherchent à créer une foire "qui plaise aux nostalgiques du Comptoir suisse et qui contente ceux qui s'en étaient éloignés", a ajouté David Chassot. Ils ne feront "pas de copier-coller", ni de "révolution".

Nouvelle atmosphère

Ils comptent faire la différence en "créant une atmosphère où les gens se sentent accueillis". Les contours de la manifestation ne sont pas encore précisément définis, car le timing est "assez court". Le budget - encore "évolutif" - devrait avoisiner les 900'000 francs. Il n'y a pas de subvention publique.(ats)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...