Un prêt de 100.000 francs pour la start-up fribourgeoise Mobbot

lundi, 15.07.2019

La start-up Mobbot, qui révolutionne l’univers de la construction via l’impression 3D, reçoit un prêt FIT Tech Seed de 100.000 francs.

SG

La technologie de la start-up permet de produire des éléments en béton sur-mesure d’une tonne en moins de dix minutes.

Le jury de la Fondation pour l'innovation technologique (FIT) a choisi de soutenir la start-up Mobbot avec un prêt FIT Tech Seed de 100’000 francs. La jeune entreprise, basée à Fribourg, a développé une nouvelle technique d’impression 3D de béton destinée aux entreprises de construction.

La solution développée par Mobbot est une tête d’impression 3D de béton couplée à une plateforme qui intègre et automatise tous les composants du système. Cette plateforme d’impression 3D permet de faire économiser du temps et des ressources aux entreprises de construction. 

>> Lire aussi: Mobbot: du béton 3D à revendre

La technologie de la start-up permet de produire des éléments en béton sur-mesure d’une tonne en moins de dix minutes. À terme, un robot mobile sera capable d’imprimer des éléments et des ouvrages sur mesure, directement sur le site de construction.

Par rapport aux procédés conventionnels, qui requièrent la fabrication de coffrages, le système de Mobbot permet d’imprimer directement les pièces sur-mesure et sans coffrage, ce qui la rend entre 40% à 80% moins onéreuse. La livraison des éléments sur-mesure passe de cinq à un jour.

Les fonds attribués par la FIT vont permettre à la jeune pousse de réaliser un démonstrateur commercial de la tête d’impression 3D de béton, couvrir les frais d’exploitation pour la réalisation de projets pilotes et développer une nouvelle version du système.





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...