UBS bifferait plusieurs centaines de postes dans la banque d'affaires

jeudi, 05.09.2019

La première banque de Suisse UBS va se restructurer. Plusieurs centaines de postes pourraient être supprimés.

Des rumeurs avaient déjà circulé ces dernières semaines sur une réorganisation chez UBS. (Keystone)

Une restructuration serait dans l'air pour les activités de banque d'affaires d'UBS. Le numéro un bancaire helvétique plancherait sur un programme qui pourrait déboucher sur la suppression de plusieurs centaines d'emplois, a rapporté mercredi soir le Financial Times, citant des sources proches du dossier.

Cette réorganisation concernerait principalement des cadres. Il s'agirait de biffer des doublons après la fusion d'unités, selon le quotidien britannique.

Ce programme de restructuration intervient dans un contexte difficile, marqué par le litige commercial entre la Chine et les Etats-Unis, les incertitudes du Brexit ou encore les troubles politiques à Hong Kong. Autant d'incertitudes qui exacerbent la frilosité des investisseurs.

Des rumeurs avaient déjà circulé ces dernières semaines sur une réorganisation chez UBS. Selon l'article, la restructuration sera détaillée à l'interne lors d'une assemblée prévue ce jeudi.

Selon le "FT", les deux sous-divisions Actions et FRC (activités de change, taux et crédits) seront fusionnées au sein d'une nouvelle entité "Investor Client Services" (ICS). Celle-ci sera chapeautée par Jason Barron, actuel chef de l'unité Actions et son homologue de FRC, George Athanasopoulos.

Dans l'activité de conseil (Corporate Client Services ou CCS), Ros Stephenson et Javier Oficialdegui seront en charge des fusions/acquisitions et des opérations sur le marché des capitaux. Cette unité sera rebaptisée et sa structura sera plus globale, moins axée sur les régions, précise l'article.

Par ailleurs, les deux sous-divisions Debt et Equity Capital Markets, dirigées par Brendan Connolly, seront fusionnées.

Contactée par AWP, la grande banque n'a pas souhaité commenter.

A 9h05, le titre UBS prenait 1,6% à 10,46, dans un SMI en hausse de 0,55%.(awp)





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki




...