Bénéfice de 749 millions pour Credit Suisse au 1er trimestre

mercredi, 24.04.2019

Credit Suisse a connu une croissante bien plus forte que prévu au 1er trimestre.

Tidjane Thiam, le directeur général de Credit Suisse. (Keystone)

Credit Suisse, à qui l'on promettait une entame d'année poussive, a déjoué les pronostics. Le numéro deux bancaire helvétique a nettement amélioré son bénéfice au premier trimestre, prenant de surprise les analystes. Les recettes, en recul, dépassent également les attentes. La direction confirme ses objectifs 2019 sans se départir de sa prudence.

Pour le premier partiel, le bénéfice net s'est inscrit à 749 millions de francs, en hausse de 8% par rapport à la même période de 2018, indique mercredi le géant bancaire zurichois. Tous les indicateurs publiés sont bien supérieurs aux attentes du consensus AWP.

"Le premier trimestre a été très contrasté: janvier a été un mois difficile, février a permis de regagner en partie du terrain, tandis que mars a été un très bon mois", affirme le directeur général Tidjane Thiam, cité dans le communiqué.

Le produit d'exploitation s'est inscrit à 5,39 milliards de francs, ce qui représente un recul de 4%, indique mercredi la banque aux deux voiles. Parallèlement, les charges ont été allégées de 6% à 4,24 milliards.

Le bénéfice avant impôts a grappillé 1% à 1,06 milliards de francs. Toutes les unités d'affaires ont dégagé un résultat positif, à l'exception de la division de banque d'affaires Investment Banking & Capital Markets, qui a basculé dans le rouge.

Vaisseau amiral de Credit Suisse, la banque universelle helvétique a subi une contraction de ses recettes de 4% à 1,38 milliard, reflétant une baisse des commissions et frais récurrents, une légère diminution du résultat des opérations d'intérêts ainsi qu'un recul des revenus basés sur les transactions, détaille Credit Suisse. Le résultat avant impôts s'est replié de 2%.

Rétablissement de Global Markets

Au coeur de la restructuration terminée en décembre 2018, la seconde unité de banque d'affaires Global Markets a signé une performance de choix, dégageant un bénéfice avant impôts de 523 millions de francs, trois fois plus important que la prévision la plus optimiste.

Dans la gestion de fortune, la grande banque revendique une masse sous gestion à un niveau record, à 786 milliards de francs, en hausse de 6,5% sur trois mois. Les afflux nets d'argent dans cette activité ont atteint 9,6 milliards, dont 5,0 milliards provenant de la région stratégique Asie/Pacifique (Apac).

Credit Suisse a toutefois subi le recul de l'activité dans cette zone. La division de gestion de fortune Apac a ainsi enregistré une chute des recettes (-14%) et du bénéfice avant impôts (-22%). Cependant, les analystes du consensus AWP s'attendaient à un résultat inférieur.

Le ratio de fonds propres durs (CET1) est resté stable sur trois mois à 12,6%, tandis que le ratio de levier a progressé de 0,3 point de pourcentage à 4,1%.

Pour la suite de l'exercice, l'établissement zurichois prône un optimisme prudent. La dynamique positive connue au mois de mars s'est poursuivie en avril, détaille le communiqué. La direction confirme les objectifs pour l'année en cours.

Le groupe a fait également un point sur le programme de rachat d'actions lancé en début d'année. Quelque 21,3 millions d'actions sont tombées dans l'escarcelle de Credit Suisse, pour un volume de 261 millions de francs. Pour rappel, l'objectif visé est de 1,0 milliard de francs. (awp)





 
 
 
 

...