Après une polémique, la sextech aura finalement sa place au CES 2020

jeudi, 18.07.2019

Le CES Las Vegas a annoncé un changement de politique pour son édition 2020. Les entreprises innovantes du secteur de la sex tech seront finalement acceptées. La fin d'une polémique.

MH

Le CES avait banni de sa grande messe technologique le sextoy féminin de la marque américaine Lora Dicarlo.

L'an passé, les sextoys n'étaient pas les bienvenus au CES Las Vegas. La Consumer Technology Association (CTA) avait banni de sa grande messe technologique le sextoy féminin de la marque américaine Lora Dicarlo, et lui avait même retiré le prix de l'innovation CES 2019 dans la catégorie de produits robotique et drone. Une polémique était née, ravivant le débat sur le sexisme dans la tech. Sous pression, l'association avait finalement rendu le prix à Lora Dicarlo. 

Enième rebondissement, la CEA change de politique pour son édition 2020. Le CES autorise les entreprises innovantes du secteur de la sextech à participer à sa grande messe technologique. Ces entreprises seront intégrées dans la catégorie "Santé et Bien-être, pour un test d'une année.

Le CES annonce également un partenariat officiel avec l'organisme "The Female Quotient", qui milite pour l'égalité hommes-femmes sur le lieu de travail. Il promet également de donner davantage la parole aux femmes et aux entrepreneurs sous-représentés dans un dispositif baptisé "les nouveaux visages".

Interdiction des petites tenues

Au niveau du code vestimentaire, l'association annonce que le personnel ne doit pas porter de vêtements osés ou qui pourraient être interprétés comme des sous-vêtements. "Ne portez pas de vêtement qui révèlent un excès de peau nue, ni de vêtements moulants qui épousent les parties génitales", peut-on lire dans le communiqué. Ces directives s'appliquent à tout le personnel, quel que soit leur sexe.

Le CES 2020, scène mondiale de l'innovation, se déroulera du 7 au 10 janvier 2020 à Las Vegas.

 

 





 
 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...