La capacité à rendre heureux est un indicateur de réussite

mercredi, 11.09.2019

Céline Renaud*

Céline Renaud

Un jeudi soir à Astroval, l’Observatoire astronomique de la vallée de Joux, avec l’un des plus grands télescopes d’observation des étoiles d’Europe, nous passons notre soirée d’entreprise. C’est un véritable bijou, à l’abri de la pollution lumineuse. L’observation des étoiles commence en premier avec Saturne et ses anneaux, ses vrais anneaux que nous voyons en pleine figure ce qui est hautement émotionnel. Puis nous nous éloignons jusqu’à quitter notre système solaire, voire d’autres systèmes solaires, des nébuleuses et deviner d’autres galaxies. Et comme à chaque fois, c’est une expérience hautement spirituelle qui, comme cela se dit si bien en anglais, nous explose le mental, «it blows our mind away»!

Faire vivre des expériences inoubliables, c’est la chose la plus importante. C’est le pari qu’a réussi à relever cette association ainsi que de nombreuses entreprises. Rechercher le bonheur au quotidien, travailler le vivant et simplement s’aimer … Ce qui est un peu plus compliqué et pourtant certaines entreprises y parviennent très bien alors que d’autres ont encore une bonne marge de progression … Au vu de cela, chez JMC Lutherie, nous pouvons dire que nous avons une très grande réussite. Des centaines de milliers de gens témoignent de leur bonheur à nous avoir côtoyés, avoir écouté l’histoire sur le bois de résonance et d’avoir goûté à la musique jouée différemment… sur un bois d’harmonie de 350 ans d’âge, vivant! Cette musique ainsi reproduite sur un instrument de musique travaille dans le vivant et c’est cela le plus important. 

À côté de l’évolution du chiffre d’affaires et de la marge ainsi que de la fluctuation de l’EBIT, nous devrions avoir un autre indicateur: c’est la capacité à créer du bonheur. C’est ce qu’il y a de plus urgent, c’est ce que nous devons chercher tous les jours à titre professionnel comme à titre privé. Et c’est ainsi que nous pouvons commencer à comprendre ce que veut dire exister et laisser une trace. Car au crépuscule de notre vie, ce sont sur ces valeurs que nous jugerons la qualité de notre vie. La capacité à aimer et à trouver bonheur c’est ça qui remplace tout, c’est ce qui fait fera toute la différence.

Tant de personnes ont peur de vieillir. Moi pas, je me réjouis d’avoir des cheveux gris, d’acquérir de la sagesse. Je me suis d’ailleurs toujours réjouie d’avoir une dizaine d’années de plus, je les attendais avec impatience. Et je me réjouis des prochaines dizaines. Pour avoir côtoyé et aimé de nombreuses personnes âgées, je sais que le meilleur moyen de passer au travers de la vieillesse et de se transformer, c’est la capacité d’avoir un grand amour pas uniquement pour notre conjoint ou les membres de notre famille et nos amis mais aussi envers toutes les personnes, même celles que nous ne connaissons pas encore ou qui sont différentes, pour les animaux, la nature, le vent, le soleil, la pluie et la neige! Créer du vivant, mettre de la couleur dans la vie, cultiver des moments de partage et de joie, être dans la transmission, passer du temps dans la nature, célébrer la vie et vivant sont autant de moyens de travailler le bonheur que nous aurons fait fructifier toute notre vie. Car la vie dépasse largement ce que nous pouvons comprendre avec nous outils de mesure issus de la science, car la vie c’est beaucoup plus que cela. La musique est un moyen qui peut nous aider à toucher cet insaisissable, tout comme observer le ciel et les étoiles quand nous essayons de scruter cet univers infini.

* CEO et fondatrice, JMC Lutherie





 
 
 

AGEFI

Rafraîchir cache: Ctrl+F5 ou Wiki



...