Les actions ont porté Bondpartners au premier semestre

vendredi, 14.07.2017

Tant le produit des opérations d’intérêts que le résultat des devises ont été en recul. Le gain comptable a presque triplé.

Le groupe lausannois fait état de conditions difficiles sur le marché obligataire. (Keystone)

Le spécialiste lausannois du négoce d’obligations sur le marché secondaire Bondpartners a enregistré un bénéfice comptable de 1,34 million de francs au premier semestre 2017 (0,46 million en 2016). Ce n’est toutefois pas le domaine obligataire qui lui a permis d’obtenir ce résultat très positif. Bondpartners fait au contraire état de conditions difficiles sur ce marché. Le recul des volumes traités a certes pu être contenu. Mais les marges transactionnelles se sont «sensiblement tassées», selon le communiqué. La qualité des émetteurs traités a augmenté (probablement une conséquence de la période prolongée de taux bas), et les investisseurs restent dans l’expectative concernant l’évolution des taux. A taux de change courant, le résultat du négoce a ainsi reculé de 10%.

Si le chiffre des opérations de négoce de titres a tout de même progressé de 2,54 millions à 4,11 millions, cela est dû aux marchés actions. Ceux-ci «ont influencé favorablement, durant une grande partie de la période sous revue, les positions propres de la Société». Les évaluations des positions détenues pour compte propre ont augmenté de 1,7 million. Les opérations de commissions ont quant à elles reculé d’un quart pour atteindre 0,46 million.

La hausse de l’euro conjuguée à un affaiblissement du dollar vis-à-vis du franc ont quant à eux eu un impact négatif sur le résultat des devises et de change, à -0,64 million (-0,25 million en 2016). Le bloc dollar «représente une majorité des échanges», a précisé Bondpartners.

La société demeure très solidement financée, avec notamment un ratio CET1 de 46%. «Les fonds propres nécessaires sont couverts près de 6 fois par les fonds propres déterminants», souligne le communiqué.

Cependant, Bondpartners reste quelque peu dubitatif par rapport à la capacité des marchés actions de poursuivre leur hausse. «Les valorisations élevées des actions devront être validées par les résultats à venir des entreprises et par la concrétisation des promesses électorales de certains gouvernements, les USA en tête. Il reste qu’un certain flottement est apparu depuis quelques mois déjà et que la vulnérabilité à des prises de bénéfice s’est accentuée malgré un environnement de taux toujours très bas.»

Face à une période potentiellement marquée par des secousses plus importantes sur les marchés, Bondpartners souligne ses perspectives dans ce contexte. Le négoce se retrouverait au centre de l’attention. «Une possible recrudescence de versatilité des marchés et un éventuel accroissement de la précarité géopolitique rendent à nouveau difficile toute prévision quant à la fin de l’année. Tout déséquilibre du contexte, promis ou avéré, devrait favoriser l’activité transactionnelle de Bondpartners, dont la base de fonds propres continue de présenter une bonne résilience», conclut le communiqué.

Le titre, traité sur OTC-X de la BEKB après le retrait de Bondpartners sur SIX, s’est échangé la dernière fois le 20 juin, à un prix de 900 francs. – (CA)


 

 


...