Ems-Chemie : le cercle vertueux des partenariats industriels

vendredi, 14.07.2017

La rentabilité du groupe de spécialités chimiques demeure au-dessus de la moyenne. Un des moteurs est la forte proximité avec ses clients dont la PME Wild & Küpfer.

Philippe Rey

Wild & Küpfer est une PME familiale très innovante.

Une des forces du groupe Ems-Chemie est sa forte différenciation par rapport à la concurrence, ce qui se reflète notamment dans sa manière de communiquer. La présentation des résultats semestriels est toujours accompagnée d’un thème particulier. Cette fois-ci, il s’agissait de l’importance et du succès du partenariat industriel. A travers l’exemple concret de la PME Wild & Küpfer, un des leaders internationaux dans le moulage par injection des matières plastiques de haute technologie. Wild & Küpfer est basé à Schmerikon dans le canton de Saint-Gall, tout près de Rapperswill. Ce fabricant de systèmes, outils, et composants a une fabrication entièrement automatisée 24 heures sur 24.

Wild & Küpfer, qui est une entreprise familiale créée en 1975, emploie 160 personnes. Elle a créé des emplois au fil des années tout en privilégiant une croissance qualitative. Son chiffre d’affaires s’est élevé à 45 millions de francs en 2016. Elle dispose des installations de production les plus modernes dans son domaine d’activités en Europe. Elle fabrique uniquement en Suisse, ce qui l’amène à se concentrer sur le segment high-end avec des clients et partenaires haut de gamme, c’est-à-dire des entreprises de pointe très rentables comme Ems-Chemie, Belimo ou Sonova par exemple. Ces deux dernières entreprises étant aussi des clients du groupe Ems.

Les sources d’innovation

Les innovations proviennent en premier lieu des clients, devant les hautes écoles, et les fournisseurs, selon Ems qui collabore étroitement avec ces trois types de partenaires pour l’innovation des matériaux polymères et le développement de nouvelles applications. Les avantages de coopérations efficaces amènent des meilleures solutions plus rapides, une introduction plus prompte de nouveautés sur le marché, des coûts totaux plus bas et un know-how élargi, d’après Magdalena Martullo-Blocher, administratrice et CEO d’Ems-Chemie. Ensemble, les entreprises s’avèrent plus fortes, ce qui se reflète à travers des marques comme Victorinox, Belimo, Phonak, Swatch, ABB et Ypsomed, entre autres, s’agissant d’Ems.

Les coopérations externes permettent un doublement des innovations en termes de produits. Deux tiers des produits d’Ems ont moins de dix ans d’âge ; la moitié de son chiffre d’affaires est réalisée avec des produits de moins de dix ans d’âge. Un tiers de ses collaborateurs se consacrent à la recherche et au développement.

L’accroissement du savoir-faire des collaborateurs sans transfert à l’étranger, les innovations, des services de première classe ainsi qu’une automatisation   poussée constituent différents attributs pour continuer à produire en Suisse, selon Tobias Wild jr, directeur opérationnel (COO) de Wild & Küpfer. Celle-ci procure un conseil allant de l’idée au produit prêt à être fabriqué. Wild & Küpfer fournit une offre complète de prestations d’un seul endroit.  

Le cercle vertueux des partenariats industriels dans des segments de marché croissants (dont l’automobile et les appareils auditifs) est un élément important de la croissance (un chiffre d’affaire net en hausse de 6,5% à 1,067 milliard de francs lors du premier semestre 2017) et de la rentabilité supérieurement élevée du groupe Ems (un retour sur capitaux employés de plus de 25%).

Le résultat brut d’exploitation semestriel a atteint 307 millions de francs (+5,6% seulement, à cause de la hausse des coûts des matières premières), ce qui correspond à un marge de 28,7% (29,0% un an plus tôt). Le bénéfice opérationnel (EBIT) s’est établi à 280 millions (+5,8%), soit une marge de 26,2% (26,4%).  Ems peut répercuter la hausse des matières premières sur les prix de vente du fait de son pricing power mais avec un décalage dans le temps.

L’EBITDA et la trésorerie générée par les activités d’exploitation (après intérêts et impôts) devraient évoluer en parallèle avec le chiffre d’affaires net sur l’année entière 2017. Ems a engendré un cash-flow libre de 440 millions de francs en 2016 (384) millions. Certes, avec une valeur boursière d’un peu plus de 16 milliards de francs, Ems-Chemie Holding ne représente plus une aubaine en bourse mais reste un investissement de qualité à long terme.  


 

 


...