Pas de candidature surprise au PLR

samedi, 12.08.2017

Il n'y a pas de candidature PLR surprise à la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral. Seuls Isabelle Moret, Pierre Maudet et Ignazio Cassis se lancent.

Le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet, la conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret et son homologue tessinois Ignazio Cassis sont candidats. (Keystone)

Les sections cantonales du PLR avaient jusqu'à vendredi minuit pour proposer des candidats à la succession de Didier Burkhalter au Conseil fédéral.

Il n'est pas dit pour autant que le conseiller d'Etat genevois Pierre Maudet, la conseillère nationale vaudoise Isabelle Moret et son homologue tessinois Ignazio Cassis se trouveront sur le ticket officiel du groupe parlementaire. Ce dernier tranchera le 1er septembre lors de sa réunion prévue à Neuchâtel.

Les candidats seront auditionnés à tour de rôle, a indiqué le porte-parole du parti Georg Därendinger. Le groupe parlementaire décidera ensuite s'il présente un ticket à deux ou à trois et quels noms y figureront. Le PLR a publié un tweet dans la nuit de vendredi à samedi confirmant qu'il n'avait reçu que ces trois candidatures.

Le parti "se réjouit que trois personnalités particulièrement compétentes, qui jouissent d'une expérience de longue durée au sein de hauts postes politiques, se mettent à disposition", a ajouté le PLR samedi matin dans un communiqué.

Rendez-vous en septembre

Isabelle Moret pourra compter sur l'appui des Femmes PLR. Il est important qu'elles la soutiennent "fermement", a déclaré leur présidente Doris Fiala sur les ondes de la radio SRF.

La conseillère nationale zurichoise était pourtant favorable à une candidature tessinoise au début, jugeant que la représentation régionale primait sur celle des femmes. L'annonce du départ de Doris Leuthard à la fin de la législature a changé la donne. Cette démission a relancé la question des femmes, a-t-elle expliqué.

Lors de la réunion de pré-session du groupe parlementaire le 1er septembre à Neuchâtel, le groupe parlementaire libéral-radical se prononcera d'une part sur le nombre de candidats (taille du ticket) et sur les candidats qu'il proposera à l'Assemblée fédérale pour l'élection au Conseil fédéral.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Burkhalter quitte le gouvernement fin octobre après huit ans passés au collège. Son successeur sera désigné le 20 septembre. (awp)


 

 


...