UBS va étoffer ses effectifs d'une centaine de personnes près de Lausanne

mardi, 05.06.2018

Une centaine de postes, nécessitant des compétences dans les technologies bancaires, seront créés chez UBS dans la région lausannoise.

UBS veut développer des emplois à valeur ajoutée à l'interne. (keystone)

Le processus de "redistribution des forces" en cours chez UBS en Suisse entraînera la création d'une centaine de postes d'ici deux à trois ans dans la région lausannoise, au centre administratif de Renens, a annoncé mardi dans 24 Heures Cyril Meury, directeur d'UBS Romandie. Il s'agira notamment d'emplois nécessitant de nouvelles compétences.

Ce développement est lié aux en partie aux délocalisations décidées par UBS Suisse dans différentes régions du pays, mais pas seulement, souligne M. Meury. Il est aussi lié à introduction des technologies bancaires dans les services.

D'une façon générale, la grande banque a tendance à moins recourir à l'externalisation, qui concerne souvent des tâches routinières, pour développer en revanche des emplois à valeur ajoutée à l'interne, a expliqué à AWP Jean-Raphaël Fontannaz, porte-parole d'UBS.

"La technologie entraîne des gains d'efficience qui débouchent sur moins de contrats en externe mais plus en interne, au sein de la maison même", précise-il.

L'entité UBS Romandie a conservé dans ses activités aux particuliers la même taille qu'il y a 20 ans, après la réorganisation qui a suivi la fusion UBS-SBS. Même la crise financière de 2008 n'a que très peu touché les effectifs de ce côté-ci de la Sarine, relève Cyril Meury.

"Nous investissons dans la région lausannoise, où nous pouvons trouver la main d'oeuvre dont nous avons besoin", dit-il encore. Un des objectifs est de favoriser notamment les emplois féminins, qui représentent actuellement quelque 40 % des 1200 collaborateurs de l'unité romande (Vaud, Fribourg, Neuchâtel et Jura), un tiers à l'échelon des cadres. (awp)






 
 

AGEFI


 

 




...