Meyer Burger a enfreint les normes de présentation des comptes

mercredi, 13.06.2018

L'organe de régulation de la Bourse suisse va sanctionner Meyer Burger pour avoir enfreint les normes de présentation des comptes.

L'entreprise Meyer Burger, établie à Thoune, conteste les accusations. (keystone)

SIX Echange Regulation veut sanctionner Meyer Burger. L'organe de régulation de la Bourse suisse estime que le fabricant bernois d'équipements pour l'industrie photovoltaïque a enfreint les normes de présentation des comptes lors de la publication de ses résultats pour l'année 2016 et le premier semestre 2017. L'entreprise établie à Thoune conteste les accusations.

Meyer Burger a enfreint les normes de présentation des comptes Swiss GAAP RPC notamment au niveau de la gestion d'un événèment postérieur à la date du bilan, pécise mercredi SIX Exchange Regulation. Les manquements présumés concernent en particulier les amortissements et dépréciations passés dans les comptes suite à la décision du 27 février 2017 de fermer le site de Colorado Springs de sa filiale américaine Diamond Materials Tech (DMT).

Meyer Burger a considérés les amortissements et dépréciations en question en tant qu'éléments exceptionnels, alors que le groupe avait déjà procédé auparavant à diverses fermetures et restructurations, notamment concernant DMT. L'organe de réglementation de la Bourse suisse considère que la fermeture du site de Colorado Springs ne constituait pas un événement très rare et n'était pas imprévisible. Dès lors, les charges passées à ce titre devaient être considérées comme éléments du résultat ordinaire et non comme exceptionnels.

Du fait de la présentation erronée présumée, d'importants indicateurs tels que le réslutat opérationnel avant intérêts et impôts (Ebit) et l'excédent brut d'exploitation (Ebitda) étaient trop élevés dans les résultats annuels de 2016 ainsi que les comptes semestriels 2017. SIX Exchange Regulation note en outre qu'une autre erreur s'est glissée dans le tableau de flux de trésorerie pour le premier semestre 2017 en lien avec une obligation propre rachetée de manière anticipée.

Durée de la procédure inconnue

La durée de la procédure n'est pas encore définie. SIX Exchange Regulation a adressé sa requête de sanction à l'encontre de Meyer Burger à la Comission des sanctions de la Bourse suisse.

Réagissant à la procédure, le groupe de l'Oberland bernois écrit pour sa part dans un communiqué avoir établi ses comptes annuels 2016 et semestriels 2017 en conformité avec la norme comptable Swiss GAAP. Les faits reprochés ont par ailleurs été passés en revue avec le vérificateur des comptes de Meyer Burger, PWC. Une autre société d'audit comptable s'est aussi penchée sur la question.

Pour mémoire, au premier semestre 2017, le spécialiste bernois des systèmes et installations de production pour l'industrie photovoltaïque a essuyé une perte nette de 17 millions de francs, contre un débours de 25,6 millions lors de la même période de l'année précédente. L'Ebitda s'était monté à 6,95 millions, après 6,25 millions au premier semestre 2016.

Sur l'ensemble de l'année 2016, la firme thounoise était parvenue à réduire sa perte nette de près de moitié au regard de 2015 à 97,1 millions de francs. Renouant avec les chiffres noirs, l'Ebitda s'était hissé à 10,5 millions, contre un déficit de 55,9 millions un an plus tôt. (awp)






 
 

AGEFI


 

 




...