Le marché hypothécaire suisse freine ses ardeurs

jeudi, 07.06.2018

Le marché hypothécaire en Suisse a marqué un net ralentissement au deuxième trimestre, le secteur immobilier se concentrant en grande partie sur la construction de logements locatifs aux dépens de ceux en propriété.

Les volumes sur le marché hypothécaire demeurent très élevés.(pixabay)

Pour les particuliers, le moment est néanmoins venu de considérer le choix des hypothèques en prévision d'un prochain resserrement monétaire, ont indiqué les spécialistes de Credit Suisse.

Les prêts hypothécaires aux personnes privées ont affiché une croissance de 2,5%, alors que la moyenne sur 30 ans se situe à 5,4%, a précisé la banque aux deux voiles dans son "Moniteur immobilier Suisse" publié jeudi.

Malgré ce coup de frein - dû aux prix élevés de l'immobilier et à une législation plus sévère en matière d'apport et d'amortissement - les volumes sur le marché hypothécaire demeurent très élevés. Ces derniers devraient atteindre d'ici la fin de l'année environ 1000 milliards de francs. Ce montant comprend aussi les crédits octroyés aux entreprises, mais ces dernières ne représentent qu'un quart du total, a précisé Credit Suisse.

En matière de construction, la tendance est également au repli. Sur les 12 derniers mois, 14'200 appartements en propriété ont obtenu un permis de construire, une baisse de 2%, tandis que les maisons ont enregistré un repli à 7300 unités (-7,4%). Ces chiffres se situent nettement en dessous de la moyenne de 2002.

Cette tendance baissière a parallèlement fait augmenter les prix, en raison d'une offre moins abondante. Le tarif des appartements en propriété a ainsi augmenté de 3,6% sur un an au premier trimestre et de 2,7% pour les maisons. Les plus importantes hausses ont été enregistrées dans les grandes agglomérations de Zurich, Lucerne, Bâle, Berne et Lausanne.
Grâce à la solide conjoncture mondiale, la faiblesse des taux et de l'offre, les prix devraient poursuivre leur progression sur les prochains trimestres, selon les économistes de la banque.

De la bonne taille des appartements

Le marché se tournant de plus en plus vers la location, Credit Suisse avertit qu'il est important pour les investisseurs de proposer la bonne taille d'appartement.Les deux et trois pièces représentent actuellement 30% de l'offre locative nouvelle, mais les trois pièces - trop petits pour des familles et trop chers pour les couples - affichent déjà le taux de vacance le plus élevé de tous les types d'appartements avec un taux de 1,76%.Les taux d'intérêt doivent également être surveillés de près, même si les spécialistes de l'établissement zurichois ne s'attendent pas à un resserrement monétaire avant mars 2019. A cette date, la Banque nationale suisse (BNS) devrait faire passer le taux d'intérêt appliqué aux avoirs à vue à -0,5%, contre -0,75% actuellement.Les hypothèques à taux flexibles indexées sur le Libor - "flex roll over" chez Credit Suisse - devraient rester à des plus bas sur les 12 prochains mois. Les emprunts à taux fixes à moyenne et longue durée risquent par contre de devenir plus onéreux, de 30 à 50 points de base.Bien qu'en comparaison historique les emprunts à taux fixe sont plus chers que ceux indexés sur le Libor, Credit Suisse appelle les débiteurs à bien choisir leur hypothèque. Alors que celles liées au Libor recèlent un risque en cas de remontée des taux, les taux fixes - bien que plus chers - sont considérés comme plus stables et sûrs.(ats)

 

 






 
 

AGEFI


 

 




...