Landis+Gyr boucle l'année en territoire positif

mardi, 05.06.2018

Le fabricant de compteurs intelligents Landis+Gyr a bouclé l'exercice décalé 2017/18 sur un bénéfice net de 46,4 millions de dollars, après une perte de 62,6 millions un an plus tôt.

Le patron du Group rappelle toutefois que si la croissance des ventes s'est avérée réjouissante, elle a été entravée au deuxième semestre par des retards de livraison.(keystone)

Tous les objectifs fixés par le groupe zougois lors de son entrée en Bourse ont été atteints, voire dépassés, s'est félicité la direction mardi dans un communiqué. Les actionnaires se verront proposer un dividende de 2,30 francs par action.

Les recettes du groupe ont grimpé de 4,7% pour atteindre 1,74 milliard de dollars (1,72 milliard de francs). Ajustée des effets de change, la croissance est ramenée à 2,6%. Elle a été portée notamment par des projets en Amérique du Nord, ainsi qu'une croissance des ventes en France, dans la péninsule ibérique et au Royaume-Uni.

"Dans l'ensemble, nos marchés poursuivent leur croissance durable, car les fournisseurs d'énergie aux quatre coins de la planète sont en train de mettre en place des produits, des solutions et des technologies Smart-Grid", a commenté le patron du groupe, Richard Mora, cité dans le communiqué.

Il rappelle toutefois que si la croissance des ventes s'est avérée réjouissante, elle a été entravée au deuxième semestre par des retards de livraison.

L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) ajusté est resté à l'équilibre à 212,0 millions de dollars, malgré des valeurs négatives pour les régions Europe, Moyen-Orient, Afrique (Emea) et Asie-Pacifique. Les frais de restructuration ont plus que triplé, à 14,7 millions, essentiellement en raison des mesures prises dans la zone Emea, précise le groupe.

Résultat amélioré de plus de 100 millions

Au niveau net, le groupe boucle l'exercice sur un bénéfice de 46,4 millions de dollars, ce qui correspond à une amélioration de 109 millions par rapport à 2016/17. Le bénéfice par action est ressorti à 1,57 (-2,12) dollar. Le conseil d'administration proposera à ses actionnaires le versement d'un dividende de 2,30 francs par titre, prélevé sur les des réserves sur apports de capitaux.La copie rendue par Landis+Gyr s'inscrit dans le bas de la fourchette des prévisions des analystes consultés par AWP pour ce qui est du chiffre d'affaires, dans le haut en ce qui concerne l'Ebitda ajusté.

Dans la foulée, Landis+Gyr a annoncé le renforcement de son conseil d'administration, avec la nomination de deux nouveaux membres, Mary Kipp et Peter Mainz. L'ensemble des administrateurs sortants sont candidats à leur réélection lors de la prochaine assemblée générale, qui se tiendra le 28 juin.Pour l'exercice en cours, la direction table sur une croissance comprise entre 3% et 6%, un Ebitda ajusté entre 222 et 232 millions de dollars et un flux de trésorerie disponible (hors acquisitions) de 95 à 105 millions.

Les liquidités devraient profiter d'une hausse de 15-20 millions suite à la réforme fiscale entrée en vigueur fin 2017. L'entreprise confirme en outre la politique de dividende communiquée lors de son IPO, à savoir un ratio de distribution d'au moins 75% de la trésorerie disponible, hors acquisitions.(awp)

 

 






 
 

AGEFI


 

 




...