Une prime de risque géopolitique pour soutenir l’or

mardi, 05.06.2018

Nitesh Shah*

Nitesh Shah, stratège ETF Securities.

L’or est resté une valeur refuge attrayante pour les investisseurs en 2018. Cela s’est produit dans un contexte de volatilité renouvelée et de risques géopolitiques, notamment les joutes verbales entre les États-Unis et la Corée du Nord, l’escalade des tensions de guerre commerciale entre les plus grandes économies du monde, et une détérioration des relations entre la Russie et l’OTAN pour ne parler que des plus importantes préoccupations auxquelles sont confrontés les investisseurs.

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant de voir les ETFs sur l’or susciter l’intérêt des investisseurs avec des entrées de capitaux qui ont atteint 1 milliard de dollars depuis le début de l’année au niveau mondial, en prolongement des 7 milliards de dollars de l’année dernière. Avec un calendrier politique plein à craquer à l’horizon, nous anticipons la poursuite de cette tendance, ce d’autant plus qu’il reste de nombreux catalyseurs qui soutiennent le prix de l’or.

Tensions au Moyen-Orient

Le retour potentiel des sanctions iraniennes à la suite du retrait de Trump de l’accord nucléaire iranien constitue l’un des principaux risques géopolitiques actuels.

Cette intervention, parallèlement à la relocalisation de l’ambassade des États-Unis en Israël, est une indication forte du rétablissement de la présence diplomatique des États-Unis au Moyen-Orient. On ne sait pas encore si cela aidera ou entravera la stabilité dans la région, mais si l’Iran se retire de l’accord lui-même, la région pourrait sombrer dans le chaos et la guerre par procuration entre l’Arabie saoudite et l’Iran pourrait atteindre de nouveaux sommets.

La rencontre potentielle entre Donald Trump et Kim Jong Un à Singapour le mois prochain continue également de peser dans la balance avec des points d’interrogation sur leur volonté réelle de coopérer. L’annulation abrupte d’une réunion très médiatisée entre la Corée du Nord et la Corée du Sud plus tôt dans la semaine a mis en évidence la rapidité avec laquelle un conflit coréen pourrait reprendre malgré les progrès réalisés jusqu’à présent.

Les risques géopolitiques, la menace d’une hausse des taux d’intérêt et d’un dollar plus fort continuent d’exercer une pression sur le prix de l’or. En fait, la flambée des rendements des bons du Trésor américain à 10 ans (maintenant au-dessus de 3%) et la remontée du dollar ont récemment poussé les prix de l’or en dessous de son niveau de soutien technique de 1300 dollars – un niveau atteint pour la dernière fois vers la fin de l’année dernière. Cette relation négative reflète simplement le coût d’opportunité plus élevé de la détention d’or dans un portefeuille par rapport aux obligations et aux comptes de dépôt, ainsi que le statut du dollar comme monnaie de référence pour l’établissement des prix des produits de base.

Dans le même temps, la position longue spéculative nette est tombée à environ 100.000, son niveau le plus bas depuis la mi-2017 et juste en dessous de la moyenne quinquennale, ce qui suggère que les spéculateurs sont sceptiques quant à l’évolution d’un risque géopolitique important. Nous pensons que la prime de risque géopolitique l’emportera en fin de compte sur la menace d’une hausse des taux et d’un dollar plus fort en 2018. De fait, le potentiel de baisse de l’or devrait être limité.n

* Stratège ETF Securities






 
 

AGEFI


 

 




...