Zoug, Zurich et Bâle-Ville à la pointe en termes de compétitivité

mardi, 28.08.2018

Zoug et Zurich continuent de truster les deux premières places du classement de l'indicateur de compétitivité des cantons publié par UBS.

Le canton de Zurich figure parmi les plus compétitifs de Suisse. (keystone)

Zoug, Zurich et Bâle-Ville sont les cantons les plus compétitifs du pays, selon l'indicateur de compétitivité des cantons (ICC) 2018 publié mardi par la division de gestion de fortune d'UBS. Argovie, Schwytz, Lucerne et Vaud affichent eux aussi un potentiel de croissance supérieur à la moyenne, alors qu'à l'autre extrémité du tableau figurent les Grisons, le Valais et le Jura.

Tandis que Zoug et Zurich continuent de truster les deux premières places du classement, Bâle-Ville fait son entrée dans le trio de tête. Quatorze cantons n'ont pas changé de place au classement depuis la dernière édition de l'ICC en 2016, relèvent les spécialistes d'UBS.

Contrairement aux cantons bien classés, relativement homogènes, certains cantons comme Berne et Vaud présentent de fortes disparités intérieures. Tandis que les régions de Berne et de Lausanne se placent dans le tiers supérieur, les régions périphériques souffrent de leur mauvaise accessibilité et de leur bassin de réception réduit.

Au chapitre des facteurs-clés de compétitivité, le numéro un bancaire helvétique cite l'industrie high-tech, dont ont su tirer profit des cantons industriels "bien diversifiés" comme Schaffhouse, Thurgovie ou Soleure.

Genève et Vaud bientôt fiscalement plus attrayants

Si, pour les entreprises, les coûts relatifs d'implantation n'ont guère changé par rapport à 2016, les modifications des taux d'imposition prévues dans le cadre du Projet fiscal 17 (PF 17) devraient commencer à déployer leurs effets. Ainsi, les cantons de Genève et de Vaud devraient devenir plus attrayants, à l'inverse de Zurich et de l'Argovie.

Toutefois, d'autres coûts sont appelés à prendre de l'importance. Les auteurs de l'étude énumèrent "les loyers de bureaux, les prix de l'énergie, les salaires et les impôts sur le revenu des personnes physiques", qui devraient pénaliser les cantons de Suisse centrale, qui ont jusqu'ici attiré les entreprises à grands coups de baisses d'impôts.

Ce déplacement de coûts devrait profiter aux cantons de Suisse orientale, mais aussi à Soleure et au Tessin, qui devraient progresser dans le classement.

L'ICC mesure le potentiel de croissance des cantons sur le long terme en se basant sur l'analyse comparative de huit "piliers thématiques" comprenant 55 variables. (ats)






 
 

AGEFI



...