Hommage à l'esprit de combat de Winnie Mandela

mardi, 03.04.2018

Winnie Mandela, militante acharnée contre le régime d'apartheid, est décédée lundi à l'âge de 81 ans. L'Afrique du Sud s'apprête à organiser plusieurs événements consacrés à sa vie.

Winnie Mandela est décédée à l'âge de 81 ans des suites "d'une longue maladie". (keystone)

L'Afrique du Sud rendait hommage mardi à "l'esprit de combat" de Winnie Mandela. Elle se préparait à organiser plusieurs événements consacrés à la vie de cette militante acharnée contre le régime d'apartheid et ex-femme de Nelson Mandela.

Winnie Mandela est décédée à l'âge de 81 ans des suites "d'une longue maladie", lundi dans un hôpital de Johannesburg, a annoncé son porte-parole.

Des sympathisants, qui avaient commencé à se réunir devant son domicile après l'annonce de son décès lundi, continuaient à affluer mardi devant sa modeste maison en briques rouges dans le township de Soweto pour lui rendre hommage.

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa, patron du Congrès national africain (ANC, au pouvoir) à la pointe de la lutte anti-apartheid, a salué la mémoire de cette "voix du défi et de la résistance". La nation lui rendra hommage lors d'obsèques officielles le 14 avril, a-t-il annoncé.

Chants de combat

Le président Ramaphosa a déclaré que Winnie Mandela "n'avait jamais douté que le combat pour la liberté et la démocratie allaient triompher".

Lundi soir, M. Ramaphosa s'est rendu au domicile de Winnie Mandela à Soweto devant lequel s'étaient réunis ses sympathisants où ils ont chanté des chants de combat et délivré des louanges.

L'opposant Julius Malema - fondateur des Combattants pour la liberté économique (EFF, gauche radicale) - qui était devenu le confident de Winnie Mandela au cours des dernières années, doit également se rendre au domicile de Winnie Mandela. 

Souvent critiquée par l'ANC, Winnie Mandela avait exprimé son soutien à la direction actuelle du parti, que son ex-époux avait conduit au pouvoir après les premières élections post-apartheid en 1994.

La ligue des femmes de l'ANC, que Winnie Mandela a dirigé dans le passé, va organiser une marche jusqu'à son domicile.

Egérie de la lutte anti-apartheid

Le couple qu'elle a formé avec Nelson Mandela pendant plus de trente ans personnifiait le combat acharné contre le régime raciste. Leur photo, main dans la main, à la sortie de prison de Nelson Mandela en 1990 après vingt-sept ans derrière les barreaux, symbolisait aussi leur victoire face à l'apartheid, qui a été officiellement aboli en 1994.

Egérie de la lutte anti-apartheid, Winnie était cependant devenue une figure controversée. Celle qui était surnommée la "mère de la nation" a notamment encouragé la violence pendant la lutte contre le régime ségrégationniste.

Les frasques de cette femme de caractère, son discours violent et des accusations de meurtre portées contre ses gardes du corps l'avaient rapidement éloignée de son époux. Nelson Mandela et Winnie, qui s'étaient mariés en 1956, avaient divorcé en 1996, deux ans après l'accession à la fonction suprême de Nelson Mandela, le premier président noir de l'Afrique du Sud. (ats)






 
 

AGEFI



...