Le Dow Jones finit à plus de 19.000 points à Wall Street, du jamais vu

mercredi, 23.11.2016

Wall Street poursuit sur sa lancée après deux semaines de plein essor dans le sillage de la victoire du républicain Donald Trump à la présidentielle américaine, en se concentrant résolument sur les aspects jugés les plus encourageants de son discours.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 67,18 points, soit 0,35%, à 19.023,87 points, un niveau qu'il n'avait encore jamais atteint à la clôture.

Le Dow Jones a fini pour la première fois à plus de 19.000 points mardi à Wall Street, continuant à tirer profit de l'appétit des investisseurs deux semaines après l'élection de Donald Trump à la présidence.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a gagné 67,18 points, soit 0,35%, à 19.023,87 points, un niveau qu'il n'avait encore jamais atteint à la clôture.

Le Nasdaq, à dominante technologique, a pris 17,49 points, soit 0,33%, à 5386,35 points, et l'indice élargi S&P 500 4,76 points, soit 0,22%, à 2202,94 points, finissant aussi tous deux à des niveaux sans précédent.

"L'aventure continue (...) avec de nouveaux records", a résumé Peter Cardillo, économiste en chef chez First Standard Financial, jugeant le S&P 500 désormais bien parti pour atteindre 2250 points d'ici la fin de l'année.

Wall Street poursuit sur sa lancée après deux semaines de plein essor dans le sillage de la victoire du républicain Donald Trump à la présidentielle américaine, en se concentrant résolument sur les aspects jugés les plus encourageants de son discours, en premier lieu sa volonté affichée d'engager un plan de relance et des baisses d'impôts.

"Si l'on regarde l'ensemble des secteurs, on voit beaucoup de titres réagir à la perspective de ce plan économique", a souligné M. Cardillo.

"C'est ce qui continue à alimenter cette flambée", a-t-il avancé, remarquant néanmoins que les indices avaient aussi pu profiter de l'annonce d'une hausse plus marquée que prévu des reventes de logements en octobre aux Etats-Unis.

Les observateurs remarquaient que c'étaient les secteurs exposés à la conjoncture, dits cycliques, qui avaient le plus profité de la situation, comme les valeurs industrielles, alors que les titres dits défensifs, tels les services aux collectivités, étaient restés à la traîne.

Malgré ces nouveaux records, la hausse de la Bourse est restée modeste mardi et certains analystes y voyaient l'annonce d'une pause, du moins temporaire, d'autant que la fin de semaine s'annonce léthargique avec un jour de clôture jeudi pour Thanksgiving ("Action de grâce") et une séance raccourcie le lendemain.

"Les investisseurs cherchent à prendre leurs bénéfices avant un long week-end", a prévenu Sam Stovall, de CFRA.

Dollar Tree bondit


Parmi les valeurs, l'avionneur Boeing, qui a annoncé la création d'une nouvelle division dédiée aux services ainsi que le départ prochain de l'un de ses principaux responsables, a pris 1,70% à 149,52 dollars. Le Canada a par ailleurs annoncé la commande de 18 chasseurs au groupe américain.

Le groupe PepsiCo, connu pour ses sodas, a pris 0,62% à 102,89 dollars après l'achat, pour un montant non indiqué, de KeVita, spécialiste non coté des boissons probiotiques.

Dans le même ordre d'idées, Dr Pepper Snapple, autre spécialiste des sodas, a gagné 2,64% à 87,50 dollars, après l'annonce de l'acquisition pour 1,7 milliard de dollars de Bai, une marque d'eaux et jus aromatisés, celle-ci n'étant pas non plus cotée.

Le groupe agroalimentaire Campbell, connu pour ses soupes, a avancé de 3,60% à 57,02 dollars après avoir nettement augmenté ses bénéfices au dernier trimestre malgré une stagnation de ses ventes.

Egalement dans le secteur, Hormel a pris 2,63% à 35,86 dollars après avoir fait progresser son chiffre d'affaires et son bénéfice net trimestriels.

Dans la distribution, la chaîne de magasins de chaussures DSW, qui a fait part d'une hausse de ses ventes au dernier trimestre même si son bénéfice net s'est un peu résorbé, a gagné 7,93% à 24,90 dollars.

Dans le même secteur, Dollar Tree, chaîne de magasins à bas prix, a bondi de 8,16% à 88,68 dollars après avoir doublé son bénéfice net trimestriel.

Parmi les baisses notables, Palo Alto Networks, spécialiste de la sécurité informatique, a perdu 13,24% à 139,73 dollars après avoir creusé sa perte nette au dernier trimestre.

L'équipementier médical Medtronic, qui a abaissé ses prévisions de ventes pour l'année, a cédé 8,66% à 73,60 dollars.

Le marché obligataire reculait légèrement. Vers 21H30 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,316% contre 2,312% lundi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,004% contre 2,993% précédemment. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...