Wall Street ouvre en hausse malgré les nombreuses inscriptions au chômage

jeudi, 07.05.2020

Wall Street montait jeudi malgré l'inscription pour la première fois au chômage de plus de trois millions de personnes la semaine dernière aux Etats-Unis.

Les Etats-Unis comptent désormais près de 33,5 millions de personnes ayant pointé au chômage pour la première fois depuis mi-mars.(Keystone)

Vers 14H05 GMT, le Dow Jones Industrial Average, son indice vedette, gagnait 1,28% à 23.968,54 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'appréciait de 1,29% à 8.968,79 points.
L'indice élargi S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, prenait 1,36% à 2.887,16 points.

La Bourse de New York avait terminé en ordre dispersé mercredi, les investisseurs digérant de nouveaux chiffres catastrophiques sur l'emploi aux Etats-Unis alors même que plusieurs Etats fédérés rouvrent progressivement leurs économies: le Dow Jones avait reculé de 0,91%, tandis que le Nasdaq s'était apprécié de 0,51%.

En comptant les données publiées jeudi par le département du Travail, les Etats-Unis comptent désormais près de 33,5 millions de personnes ayant pointé au chômage pour la première fois depuis mi-mars.

Ces chiffres s'expliquent par l'arrêt brutal de l'économie mi-mars avec la mise en place de mesures massives de confinement dans le pays pour endiguer le coronavirus.

Si le chômage reste à un niveau exceptionnellement élevé, le nombre de nouvelles inscriptions ralentit chaque semaine depuis début avril.

"Le marché, dans son état d'esprit actuel, a tendance à voir la baisse du nombre de demandes d'allocation comme une nouvelle plutôt positive", explique Patrick O'Hare de Briefing.com.
"Mais le point clé du rapport, c'est que l'arrivée en masse de nouveaux inscrits est désastreuse pour l'activité économique en général, car les emplois ne seront pas rétablis aussi rapidement qu'ils ont été perdus", ajoute l'expert.

Hausse des exportations chinoises

Au rang des autres indicateurs, la productivité aux Etats-Unis a fortement diminué au premier trimestre 2020 par rapport au dernier trimestre 2019, reflet de l'arrêt de l'activité survenue brutalement à la mi-mars pour endiguer la pandémie du coronavirus, selon les estimations préliminaires publiées par le département du Travail.

La Chine a, elle, annoncé jeudi un rebond surprise de ses exportations en avril en dépit de la pandémie de coronavirus. Les importations se sont toutefois effondrées.
"Le marché est attentif à la moindre bonne nouvelle et essaie d'ignorer les mauvaises nouvelles", résume M. O'Hare.

Parmi les valeurs du jour, les majors pétrolières cotées sur la place new-yorkaise progressaient, portées par la hausse des cours de l'or noir en début de séance américaine. Exxon Mobil gagnait 1,20%, Chevron 2,51%, Occidental 3,73% et EOG Resources 5,45%.

Peloton grimpait de 10,36% après avoir fait part d'une flambée de 66% de son chiffre d'affaires trimestriel sur un an. Le spécialiste des équipements de gym connectés a profité de l'explosion des ventes de ses vélos et tapis de course d'appartement ainsi que d'une hausse des abonnements à ses cours en ligne.

La plateforme de réservation de voitures avec chauffeur Lyft voyait son titre s'envoler de 20,41%. L'entreprise américaine a fait part d'une hausse de 23% de ses revenus en rythme annuel.

Sur le marché obligataire, le taux à 10 ans sur la dette américaine était en léger recul, s'établissant à 0,6933% contre 0,7030% mercredi soir.(awp)






 
 

AGEFI



...