Wall Street termine en ordre dispersé

samedi, 09.09.2017

Wall Street a terminé en ordre dispersé vendredi, peinant à trouver une direction franche face aux incertitudes sur les conséquences des ouragans sur l'économie américaine: le Dow Jones a pris 0,06% tandis que le Nasdaq a lâché 0,59%.

Wall Street s'est montrée fébrile à l'approche de l'ouragan Irma.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a progressé de 13,01 points, à 21.797,79 points et le Nasdaq, à forte coloration technologique, a cédé 37,68 points, à 6.360,19 points. L'indice élargi S&P 500 a perdu 0,15%, ou 3,67 points, à 2.461,43 points.

Sur la semaine, le Dow Jones a reculé de 0,86%, le Nasdaq de 1,17% et le S&P 500 de 0,61%.

"Le marché a été étonnamment résistant cette semaine face à toutes les informations qui lui sont tombées dessus, qu'il s'agisse des menaces de la Corée du Nord, des nouveaux rebondissements sur le plafond de la dette ou des préparations pour un nouveau désastre naturel", a estimé David Levy de Republic Wealth Advisors.

Dans ce contexte, "les investisseurs ont, semble-t-il, eu tendance à sélectionner des secteurs en particulier", a-t-il remarqué en mettant en avant la bonne tenue des valeurs de la santé ou les difficultés des titres de la finance.

Alors que le sud des Etats-Unis, à peine remis de l'ouragan Harvey, s'apprête à être de nouveau frappé par l'ouragan Irma, "les investisseurs cherchent à mieux comprendre les implications pour les divers secteurs, les entreprises et l'économie en général", a aussi estimé Jack Ablin de BMO Private Bank.

Avec tous ces risques planant sur l'économie, "se dégage l'idée que la Réserve fédérale pourrait écarter l'idée d'un relèvement des taux d'intérêt à court terme", a-t-il relevé.

Alors que s'éloigne cette perspective, les rendements des bons du Trésor américain sur le marché obligataire sont descendus récemment à des niveaux plus vus depuis l'élection de Donald Trump en novembre 2016.

Ils parvenaient toutefois à regagner un peu de terrain vendredi: le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans progressait vers 20H40 GMT à 2,051%, contre 2,039% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,672%, contre 2,671% à la précédente clôture.

L'indice regroupant les valeurs financières au sein du S&P 500 a progressé dans leur sillage de 0,77%.

L'énergie affectée

Aidant le Dow Jones à progresser, la banque Goldman Sach a gagné 0,63% à 217,21 dollars et l'assureur Travelers 3,98% à 119,76 dollars.

D'autres groupes d'assurances ont rebondi après plusieurs séances chahutées, à l'instar d'AIG (+2,59% à 59,78 dollars) ou d'Everest Re (+4,97% à 222,48 dollars)

Parmi les autres valeurs, la société de crédit Equifax, qui a annoncé jeudi soir avoir subi un piratage informatique de sa base de données pouvant concerner potentiellement environ 143 millions de clients américains, a plongé de 13,66% à 123,23 dollars.

Les entreprises de sécurité informatique Symantec et Check Point Software Technologies ont gagné respectivement 3,37% à 31,63 dollars et 1,09% à 112,63 dollars.

La chaîne de supermarchés Kroger a chuté de 7,51% à 21,06 dollars. Le groupe a fait part d'un bénéfice par action conforme aux attentes pour le deuxième trimestre de son exercice décalé et d'une augmentation de ses ventes et de ses parts de marché. Mais les marges du groupe, engagé dans une course aux bas prix face à la concurrence grandissante, ont légèrement reculé.

Le secteur de l'énergie au sein du S&P 500 a reculé de 1,06% dans le sillage de la forte baisse du prix du baril de brut coté à New York. Chevron a concédé 0,91% à 110,78 dollars, ConocoPhillips 1,42% à 44,47 dollars.

"La semaine prochaine, le marché se concentrera sur ce qui s'est vraiment passé en Floride et les destructions que l'ouragan Irma va causer", a avancé M. Levy.

A plus d'un mois de la saison des résultats du troisième trimestre, les investisseurs vont aussi selon lui "continuer à surveiller les nouvelles politiques en provenance de Washington ou de la Réserve fédérale et bien sûr, tout ce que la Corée du Nord pourrait faire".


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...