Wall Street plombée par les cours d'Apple et Amazon

samedi, 30.12.2017

Wall Street a terminé en baisse vendredi, les cours d'Apple et Amazon entraînant dans leur chute le secteur technologique: le Dow Jones a perdu 0,48% et le Nasdaq 0,67%.

Les trois principaux indices de Wall Street affichent sur l'année des progressions à deux chiffres. (Keystone)

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average, l'indice vedette de Wall Street, a reculé de 118,29 points à 24.719,22 points

L'indice Nasdaq, à dominante technologique, a perdu 46,77 points à 6.903,39 points.

L'indice élargi S&P 500 a abandonné 0,52%, ou 13,93 points, à 2.673,61 points.

"Les volumes ont été très faibles aujourd'hui et aucune nouvelle macroéconomique d'envergure n'a eté annoncée", a noté William Lynch de Hinsdale Associates.

Toutefois, les valeurs technologiques ont été malmenées vendredi par la baisse du cours d'Apple (-1,08%), et de celui d'Amazon (-1,40%) "après un tweet du président Trump", selon Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management.

Le président américain a jugé que les services postaux fédéraux devraient faire payer plus cher le géant du commerce en ligne pour acheminer ses colis.

Apple a de son côté présenté jeudi ses excuses pour avoir délibérément ralenti certains de ses iPhones afin de compenser le vieillissement de leur batterie.

Du fait de la baisse marquée de ces deux poids lourds de la cote, l'indice regroupant les valeurs technologiques au sein du S&P 500 a perdu 0,61%.

Sur la semaine, le Dow Jones a perdu 0,14%, le Nasdaq 0,81% et le S&P 500 0,17%.

Progression à deux chiffres

Mais les trois principaux indices de Wall Street affichent sur l'année des progressions à deux chiffres, le Dow Jones ayant bondi de 25,08%, le Nasdaq de 28,24% et le S&P 500 de 19,42%.

"Il s'agit de la meilleure année depuis 2013 et on peut anticiper une poursuite des bonnes nouvelles sur le plan des résultats d'entreprises et de la croissance à la rentrée", a commenté M. Skrainka.

"La croissance mondiale et les revenus des entreprises", ont porté cette progression, selon les analystes de Schwab, la réforme fiscale de Donald Trump suscitant également l'enthousiasme des marchés.

Promulguée en juste avant Noël, cette première réforme d'envergure du locataire de la Maison Blanche prévoit de baisser massivement le taux d'imposition des entreprises, de 35% à 21%.

Le marché obligataire progressait: le rendement des bons du Trésor à 10 ans se détendait à 2,410% contre 2,431% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans baissait à 2,742% contre 2,756% la veille.

Sur le front des valeurs, le géant bancaire Goldman Sachs a reculé (-0,68% à 254,76 dollars) après avoir estimé que la réforme fiscale amputera cette année ses résultats d'environ 5 milliards de dollars, selon un document transmis vendredi aux autorités de régulation américaines.

SandRidge Energy a fortement avancé (+10,08% à 21,07 dollars) après avoir renoncé à acquérir Bonanza Creek, une acquisition fortement critiquée par l'investisseur activiste Carl Icahn, qui possède 13,5% des parts de SandRidge Energy.






 
 

AGEFI


 

 



...