Wall Street fait du surplace

samedi, 29.07.2017

Wall Street a fait du surplace vendredi à la fin d'une bonne semaine: le Dow Jones a accroché un nouveau record après une petite hausse de 0,15% tandis que le Nasdaq a concédé 0,12%, pénalisé par la contre-performance du géant du commerce en ligne Amazon.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 33,76 points, à 21.830,31 points, un sommet en clôture.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 7,51 points, à 6.374,68 points.

L'indice élargi S&P 500 a perdu 3,32 points, soit 0,13%, à 2.472,10 points.

"La réaction du jour est une sorte de soulagement", a estimé Art Hogan, de Wunderlich Securities.

Les indices restent en effet à des niveaux historiquement élevés et le Nasdaq n'a pas réédité son brusque repli de la veille en deuxième partie de séance.

Vendredi, "le Nasdaq baisse à cause d'Amazon", a estimé Peter Cardillo, de First Standard Financial.

Les revenus du géant américain de la distribution continuent leur ascension mais le groupe a investi massivement au deuxième trimestre, faisant fondre du même coup ses bénéfices.

Son titre a perdu 2,48%, pesant à la fois sur l'indice regroupant les valeurs de la consommation discrétionnaire au sein du S&P 500, en baisse de 0,74%, mais aussi sur le Nasdaq, où il est coté.

Sur le front des indicateurs, la croissance de l'économie américaine s'est accélérée au deuxième trimestre, s'établissant à 2,6% en rythme annualisé, mais est restée en dessous des attentes.

"C'est un chiffre dont on peut se satisfaire", a commenté Art Hogan. "La seule déception, c'est la hausse des stocks des entreprises", a-t-il relevé.

Le chiffre du premier trimestre a également été revu à la baisse et s'affiche désormais à 1,2%.

les investisseurs ont pris connaissance d'un léger fléchissement du moral des ménages en juillet, selon une étude de l'Université du Michigan.

- Les cigarettiers reculent -

Parmi les autres valeurs, le fabricant de jouets Mattel a déçu Wall Street en faisant part de résultats trimestriels marqués par un recul des ventes de la célèbre poupée Barbie que n'ont pas pu compenser les produits dérivés du film d'animation "Cars 3". Son titre a perdu 7,82% à 19,64 dollars.

Le fabricant américain de pneumatiques Goodyear a décroché de 8,37% à 32,51 dollars après avoir annoncé des résultats en recul et abaissé ses prévisions de bénéfice d'exploitation pour l'année.

Au sein du secteur de l'énergie, les majors pétrolières ExxonMobil (-1,52% à 79,60 dollars) et Chevron (+1,89% à 108,12 dollars) ont connu des fortunes contrastées après avoir toutes deux annoncé de gros bénéfices au deuxième trimestre grâce à des mesures d'économies.

ExxonMobil a souffert de doutes sur sa capacité à verser les dividendes promis car sa trésorerie s'est contractée.

Dans ce contexte, le secteur de l'énergie n'a guère profité d'une nouvelle belle séance pour le pétrole et a cédé 0,19% selon l'indice dédié à ce type de valeur au sein du S&P 500.

Sur la semaine, le baril new-yorkais a pris 8,6%.

Plusieurs fabricants de tabac ont accusé le coup après l'évocation par le gouvernement américain d'une possible diminution du niveau de nicotine dans les cigarettes dans le but de réduire le nombre de fumeurs.

Le titre d'Altria, qui commercialise aux Etats-Unis les paquets de Marlboro, de Benson ou de Chesterfield, a chuté de 9,49% à 66,94 dollars et celui de Vector Group, qui distribue les marques Pyramid ou Liggett Select, de 4,69% à 20,34 dollars.

Le marché obligataire montait. Vers 20H40 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans, qui évolue à l'inverse du prix des obligations, baissait à 2,291%, contre 2,310% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,894%, contre 2,919%.(awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...