Bourse Zurich: ouverture en légère hausse, malgré Wall Street

lundi, 29.06.2020

Vers 09h10, l'indice SMI, qui avait reculé de 0,24% en tout début de séance, progressait de manière quasiment imperceptible de 0,04% à 10'046,22 points.

Le SLI évoluait lui plus franchement dans le vert.(Keystone)

Après une entame de séance en repli dans le sillage de la clôture en baisse vendredi de Wall Street, la Bourse suisse a rapidement renoué avec les gains. Reste que les investisseurs demeurent sur le qui-vive, s'inquiétant de l'irruption d'une 2e vague d'infections au nouveau coronavirus aux Etats-Unis.

Des craintes d'autant plus vives que certaines études commencent à affirmer que les Etats-Unis pourraient bientôt être à court de lits dans les hôpitaux de plusieurs Etats, explique dans son commentaire John Plassard, de Mirabaud Securities.

En parallèle, les investisseurs commencent à s'inquiéter de la poursuite des manifestations antiraciste un peu partout à travers les Etats-Unis qui forcent plusieurs commerçants à fermer les magasins, note l'expert. La tendance globale a aussi été plombée par des annonces de la Réserve fédérale, consécutives aux tests de résistance bancaire menés par l'institution.

Les 34 plus grandes banques des Etats-Unis vont en effet devoir suspendre leurs programmes de rachats d'actions au troisième trimestre et limiter les versements de dividendes aux actionnaires ce qui a littéralement plombé le secteur.

Ce lundi, les investisseurs se concentreront en matière de données macro-économiques sur les indices de confiance en zone euro pour juin ainsi que sur les chiffres de l'inflation en Allemagne.

Vers 09h10, l'indice SMI, qui avait reculé de 0,24% en tout début de séance, progressait de manière quasiment imperceptible de 0,04% à 10'046,22 points. Le SLI évoluait lui plus franchement dans le vert, grappillant 0,32% à 1503,13 points, alors que l'indice élargi SPI en faisait de même, affichant une hausse de 0,23% à 12'455,91 points.

Sur les 30 valeurs vedettes composant l'indice SLI, seules cinq évoluaient dans le rouge, les 25 autres progressant. UBS (-0,7%) s'illustrait comme le plus gros perdant, devant Alcon (-0,3%), Partners Group (-0,3%), Swisscom (-0,3%) et le poids lourd Nestlé (-0,04%).

Les deux autres plus grosses capitalisations de la Bourse suisse, les pharmaceutiques Roche (+0,2%) et Novartis (+0,1%) parvenaient à prendre quelques centimes. Le second a certes annoncé le retrait auprès des autorités européennes de sa demande d'homologation pour le médicament Xiidra, destiné à traiter la sécheresse des yeux modérée à sévère chez les adultes, mais a aussi fait part l'approbation des autorités japonaises pour cinq médicaments.

Dans le haut du tableau, la toujours volatile AMS bondissait de 6,3%, alors que le fabricant de puces et capteurs a démenti que certains de ses dirigeants fassent l'objet d'une enquête de l'autorité autrichienne de surveillance des marchés financiers (FMA).

La firme autrichienne devançait le chimiste zougois Sika (+1,1%), le fabricant st-gallois d'équipements sanitaires Geberit (+0,8%) et Logitech (+0,8% également). Parmi les financières Julius Bär présentait la plus vive progression (+0,7%), devant Swiss Re (+0,5%), Zurich Insurance (+0,4%), Swiss Life (+0,1%) et Credit Suisse (+0,1%).

Sur le marché élargi, MCH décollait de près de 9%, la rumeur voulant que la famille Murdoch entre au capital de l'organisateur bâlois de salons. Le fabricant zurichois de compresseurs Burckhardt bondissait de 6,7%, tirait profit d'un fort relèvement d'objectif de cours de la part de Baader Helvea.

Relief Therapeutics (+5,7%) venait compléter le tableau, devant Ascom (+3,8%) et Zur Rose (+3,8%). Le titre du grossiste en médicaments et exploitation de pharmacies en ligne bénéficiait d'un commentaire favorable de Berenberg qui a revu à la hausse l'objectif de cours de 200 à 300 francs.

Medartis (-4,3%), Leclanché (-2,2%) et Schmolz + Bickenbach (-3,2%) essuyaient quant à eux les plus forts replis.(AWP)






 
 

AGEFI



...