Chômage partiel pour 400 employés de VAT

mercredi, 10.10.2018

VAT Vakuumventile va avoir recours au chômage partiel pour 400 employés jusqu'à la fin de l'année.

Le recours au chômage partiel s'explique par le ralentissement enregistré sur certains marchés. (keystone)

VAT va introduire lundi des mesures de réduction du temps de travail pour 400 employés de VAT Vakuumventile, sur le site saint-gallois de Haag. Le recours au chômage partiel s'explique par le ralentissement enregistré sur certains marchés, en particulier dans le domaine des semi-conducteurs, indique mercredi le fabricant de soupapes à vide.

Les mesures vont s'étaler de la semaine prochaine à la fin de l'année, du moins pour la "phase initiale", précise un communiqué.

La demande déposée par VAT auprès du Département saint-gallois de l'économie a été acceptée. Les mesures annoncées visent à conserver les emplois hautement qualifiés au sein du groupe pour le moment où la croissance reviendra à plein régime.

La qualité des produits fournis aux clients ne sera affectée d'aucune manière par ces mesures, souligne VAT. Les activités de la société Comvat, spécialisée dans les soufflets à membranes, ne sont pas concernées par le chômage partiel.

En avril dernier, le groupe avait nettement revu à la baisse ses prévisions pour l'exercice 2018. La croissance du chiffre d'affaires est attendue à 5-10%, contre 15% à 20% auparavant.

Correction du marché

VAT est confronté à une correction du marché des semi-conducteurs. Les sociétés du secteur ont grandement augmenté leurs capacités en 2017 et début 2018, des changements qu'elles doivent encore digérer, selon le communiqué. La croissance se poursuit pour VAT, mais à un rythme plus modéré.

Le problème de surcapacité de production dans le secteur des semi-conducteurs sera résolu rapidement, affirme la Banque cantonale de Zurich dans un commentaire. Les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine devraient freiner des projets d'investissement dans le domaine.

VAT assure néanmoins que ses moteurs fondamentaux de croissance - parmi lesquels la numérisation, l'internet des objets ou les véhicules autonomes - demeurent intacts.

L'annonce du jour entraînait un plongeon du titre VAT qui perdait 9,1% à 97,65 francs à 9h35, dans un SPI en recul de 0,28%. Les volumes échangés étaient très importants.

Les analystes ne sont guère surpris par cette annonce. Pour Vontobel, la réduction du temps de travail reflète la faiblesse du marché des semi-conducteurs. Celle-ci devrait se prolonger jusqu'au 4e trimestre, voire à 2019, croit savoir la banque privée zurichoise.

Selon la ZKB, l'introduction de ces mesures doit être vue comme un facteur positif, preuve de la flexibilité du groupe saint-gallois dans le domaine des coûts. (awp)






 
 

AGEFI



...