Utilisons nos souffrances pour progresser

lundi, 06.08.2018

Céline Renaud*

Céline Renaud, CEO et fondatrice, JMC Lutherie.

Un jeudi midi, sur une terrasse sur l’Arc lémanique, je dîne avec un ami de longue date qui avait complètement disparu de la circulation pendant des années. Quelle joie que de le retrouver ici. Mais quelle souffrance il a dû endurer.

Lui, si intelligent et sensible, cadre dans une belle entreprise du luxe, comment a-t-il pu «quitter la vie» pour quelques années et comment est-il remonté? C’est incroyable comment cet homme s’est retrouvé d’une très bonne situation en très peu de temps à une situation hors système économique, médical et social. C’est un sacré saut! Et on peut y être tous sujet. L’équilibre de nos vies privées, professionnelles, mentales, physiques et spirituelles est souvent bien fragile.

En entreprise normalement, pour les employés, il y a un parachute plus un filet de sécurité. En tant qu’entrepreneur, il n’y a pas de sécurité. On sait qu’on marche sur un fil en équilibre et qu’il est très risqué. Tomber n’est pas une option car souvent cela précipite les autres aspects de nos vies et de celles de nos employés également en même temps. Un entrepreneur, c’est comme un sportif de haut niveau qui a tous les œufs dans le même panier! Si on gagne, tout le monde est autour de nous et nous sommes des héros. Si, par contre, nous perdons, nous nous retrouvons seuls.

Donner du sens

Dans le cas de burn-out ou de faillite, on peut se faire aider par des professionnels. Beaucoup d’entre eux vont lancer des cordes pour nous remonter du trou noir. Or, ce n’est pas ce que nous recherchons, à être au bord de ce précipice même d’où nous sommes tombés. Il faudra trouver une véritable aide qui nous accompagnera à creuser un autre tunnel... très lentement, à la cuiller peut-être. Quitte à ce que cela prenne du temps, pour finalement revoir la lumière. Et alors dès cet instant, le chemin vers la guérison ou nouvelle réussite peut être très rapide.

La vie est constituée de problèmes à résoudre. La vie d’entrepreneur aussi. Quand nous avons mal, nous pouvons prendre un médicament pour calmer la douleur. Il serait mieux de trouver la cause. Pourquoi ne pas utiliser cette douleur pour trouver un autre équilibre, une autre position, une solution pour avancer? Et si au lieu de parler de guérison par restauration, nous parlions de transformation ou réorganisation? Aussi bien dans nos vies privées, dans notre corps qu’en entreprise? Utiliser ces problèmes ou ces douleurs comme des alarmes pour devenir ingénieux et trouver des solutions innovantes.

Alors comment rester attentifs, endurants mais pas obstinés? La nuance est de taille ici. Trouver l’équilibre sur cette corde raide, trouver l’équilibre dans les différents aspects de notre vie même si en tant qu’entrepreneur, souvent le pan professionnel domine énormément. Trouver la force dans notre souffrance, dans notre douleur pour aller plus loin et creuser ce fameux autre tunnel pour y arriver. Pour moi, la réponse réside dans le fait de donner du sens, d’être en mission, et de combiner le plaisir de vivre tous ces aspects...

* CEO et fondatrice, JMC Lutherie






 
 

AGEFI




...