UPC reste discret sur un éventuel accord entre Liberty Global et Vodafone

mercredi, 09.05.2018

UPC n'a pas voulu commenter les spéculations autour d'un éventuel accord à 18 milliards d'euros avec l'opérateur britannique Vodafone.

Si cet accord se confirmait, il s'agirait de la plus grande opération dans la branche des télécommunications en Europe depuis cinq ans.(keystone)

Filiale helvétique du géant britannique Liberty Global, UPC reste discret concernant le gigantesque accord que pourrait conclure sa maison-mère avec l'opérateur britannique Vodafone. "Nous ne commentons pas les spéculations", a indiqué mercredi le porte-parole d'UPC Bernard Strapp à AWP.

Selon le Financial Times, Liberty Global vendrait la plus grande partie de ses activités européennes au géant de la téléphonie mobile Vodafone pour 18 milliards d'euros (21,2 milliards de francs). Outre les affaires en Allemagne, la branche d'Europe de l'Est de Liberty Global passerait aussi aux mains de Vodafone. Si cet accord se confirmait, il s'agirait de la plus grande opération dans la branche des télécommunications en Europe depuis cinq ans.

Le câblo-opérateur suisse UPC fait pour sa part partie des activités d'Europe centrale de Liberty Global, tout comme la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie, la Roumanie et la Hongrie. La cession de la branche autrichienne à T-Mobile Austria, qui appartient également à cette région, a été anoncée en décembre dernier mais n'est pas encore finalisée. Bernard Strapp n'a pas souhaité commenter l'impact qu'aurait cette opération pour UPC en Suisse.(awp)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...