Pétition lancée contre le projet de parc éolien au pied du Chasseral

jeudi, 31.10.2019

Une pétition contre le projet de parc éolien des "Quatre Bornes", à cheval sur les cantons de Berne et de Neuchâtel, a été lancée en faveur de la faune et la flore.

Les opposants estiment que ce parc éolien de onze machines n'a pas sa place au milieu du parc naturel régional Chasseral.(Keystone)

Une pétition contre le projet de parc éolien des "Quatre Bornes", à cheval sur les cantons de Berne et de Neuchâtel, a été lancée jeudi. Le texte demande aux autorités de préserver la faune et de la flore de la région des Bugnenets (NE)-Savagnières (BE).

Les opposants estiment que ce parc éolien de onze machines n'a pas sa place au milieu du parc naturel régional Chasseral. Pour eux, ce projet risque de porter atteinte au tourisme doux et de proximité, notamment de pénaliser la pratique du ski.

Situé au pied du Chasseral, le site prévu pour accueillir les onze éoliennes est aujourd'hui bien préservé sur le plan paysager et constitue un refuge pour la biodiversité, a souligné l'association "Sauvez l'Echelette", à l'origine de la pétition.

Certains riverains du projet de parc éolien, parmi lesquels l'ancien skieur Didier Cuche, affirment qu'une transition énergétique qui se fait au détriment des êtres humains est vouée à l'échec. Or c'est exactement ce qui se passe, ont-ils affirmé dans un communiqué.

Projet bicantonal

Ce projet éolien bicantonal prévoit l'implantation de huit turbines sur le territoire de la commune à Sonvilier (BE) et trois sur celui de Val-de-Ruz (NE). Le parc a été baptisé "Quatre Bornes" pour illustrer son aspect transfrontalier. Il a été imaginé et porté par des agriculteurs.

A Neuchâtel, ce projet éolien (La Joux-du-Plâne/Val-de-Ruz et L'Echelette/Sonvilier) a déjà été approuvé par le peuple. Il fait en effet partie des cinq sites éoliens retenus par le plan directeur approuvé par les citoyens en 2014.(awp)






 
 

AGEFI




...