Credit Suisse analyse l'impact d'un accord-cadre Suisse-UE

mardi, 18.12.2018

Une ouverture accrue de la Suisse vers le marché unique n’entraînerait pas d’érosion généralisée ni massive des prix en Suisse. L'îlot de cherté ne serait guère menacé.

Piotr Kaczor

Pour Oliver Adler, le chef économiste de CS Suisse, le niveau élevé des salaires ne résulte pas d’un cloisonnement du marché.

A la différence d’autres conjoncturistes, Credit Suisse n’a pas abaissé ni modifié ses dernières prévisions (d’automne) de croissance pour l’économie suisse en 2019. La grande banque continue de tabler sur un ralentissement de l’essor de l’économie suisse de 2,7% cette année à 1,7% en 2019. «La...






 
 

AGEFI



...