Une fondation pour la vie qui fait le pari de l’IA

mardi, 11.02.2020

Xavier Comtesse*

Xavier Comtesse

Angelo Dalle Molle est né le 4 novembre 1908 à Venise. Inventeur du Cynar, l’homme est curieux de tout. Il est surtout convaincu que les progrès de la science et ceux de l’informatique naissante ne devaient pas asservir l’homme mais être à son service.

Inspiré par les grands penseurs de son époque qu’il côtoie, il est passionné par les débuts de l’informatique et en particulier par l’intelligence artificielle que l’on appelait à l’époque cybernétique. Il soutient dès les années 70 la recherche dans ce domaine. Il y voyait une approche qui pouvait offrir à l’humanité une amélioration considérable de la qualité de la vie. Il fonde, en 1971 déjà, la Fondation Dalle Molle pour la qualité de la vie.

Le nom d’Angelo Dalle Molle, décédé en 2002, reste aujourd’hui attaché à l’intelligence artificielle.

La Fondation Dalle Molle a soutenu, dès 1971, la création de quatre instituts de recherche tous installés en Suisse. Trois dans le domaine de l’intelligence artificielle (ISSCO, IDSIA et IDIAP) et le dernier pour les plantes aromatiques et médicinales (MEDIPLANT) à Conthey. Revenons un instant sur ces fameux instituts dédiés à l’IA. Ils sont connus mondialement car ils ont non seulement marqué l’histoire de cette discipline mais surtout formé les plus grands maîtres de l’IA. Les plus célèbre sont l’Istituto Dalle Molle di Studi sull’Intelligenza Artificiale, IDSIA à Manno au Tessin et l’IDIAP à Martigny considérés comme dans les 10 plus importants instituts au monde du domaine. Celui de l’Université de Genève (TIM/ISSCO) ne démérite pas non plus. Ensemble avec l’EPFZ et l’EPFL, ils font de la Suisse un des hauts lieux de l’intelligence artificielle.

Cinquante ans d’existence, cela se fête. Pour en savoir plus, demandons à Aurélie Rosemberg en charge de cette commémoration:

Quelles spécificités ont ces instituts qui par ailleurs sont reconnus dans monde entier?

Ce qui me frappe, c’est le caractère entrepreneurial, visionnaire, créatif et empreint de liberté d’action des instituts en totale harmonie avec l’esprit du fondateur

Pourquoi la Suisse? pourquoi Manno, Martigny, Conthey et Genève?

Angelo Dalle Molle a été à un moment de son histoire proche du Tessin et d’un conseiller aux État tessinois en particulier. Comme la Suisse a toujours été bien placée dans la recherche mondiale, le choix d’installer la fondation en Suisse lui a apparu naturel.

Le 10 mars, vous lancez les commémorations des 50 ans. Quels en seront les points forts?

D’abord, on lance l’idée de concevoir un nouveau label pour ancrer la qualité de la vie notamment dans l’IA. Il s’agit de promouvoir de la valeur et non seulement des résultats.

Ensuite si le 10 mars est une journée de «kick-off», auquel tout un chacun peut s’inscrire afin de co-inventer les labels du futur en matière de qualité de vie. il y aura des événements jusqu’en 2022 notamment à l’institut des plantes aromatiques et médicinales qui organisera en collaboration avec Agroscope un événements à l’automne puis on fêtera aussi les 30 ans de l’IDIAP. En 2021, IDSIA organisera un événement en collaboration avec la ville de Lugano et en 2022, en collaboration avec l’Université de Genève (ISSCO) notre label sur la qualité de vie sera lancé.

Informations et inscription: dallemolle.ch

* ManufactureThinking






 
 

AGEFI




...