Fraude scientifique: une étude de l'EPFL retirée de la revue Science

vendredi, 20.12.2019

Une étude de l'EPFL sur le rôle du cortex insulaire dans l'apprentissage de la peur a dû étre retirée de la revue Science. En cause: des données "embellies" par la première auteure de l'étude pour obtenir des résultats plus significatifs. L'intéressée a démissionné.

Une étude de l'EPFL sur le rôle du cortex insulaire dans l'apprentissage de la peur a dû étre retirée de la revue Science. En cause: des données "embellies" par la première auteure de l'étude pour obtenir des résultats plus significatifs. L'intéressée a démissionné.
"La rétractation a été initiée par le professeur responsable du groupe de recherche lui-même", a indiqué à Keystone-ATS Corinne Feuz, porte-parole de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), confirmant une information du quotidien Le Temps.
Le professeur en question, Ralf Schneggenburger, du Laboratoire de mécanismes synaptiques, a fait "un sans-faute", selon Mme Feuz. Voulant approfondir certains éléments de l'étude, il s'est rendu compte de la falsification et a aussitôt entamé la procédure de rétractation.
Quant à l'auteure des faits, une post-doctorante, elle a démissionné. La haute école lausannoise a renoncé à prendre d'autres mesures à son égard. L'étude avait été publiée en mai dans la prestigieuse revue américaine.(ATS)






 
 

AGEFI




...